• Accueil
  • Reports
  • [Dossier] Clap de fin pour Star Tours (Endor Express) — 13 mars 2016
[Dossier] Clap de fin pour Star Tours (Endor Express) — 13 mars 2016

[Dossier] Clap de fin pour Star Tours (Endor Express) — 13 mars 2016

Posté par Tony-Coasterrider
Navigation article

Introduction

Le dernier voyage pour Endor, selon ma vision avec 200 fans Disney en moins, pour un plaisir accru.

Avant le sujet principal

Le genre de week-end où il ne fait pas bon d'aller sur le parc, ou alors, il faut juste en profiter sur la dernière heure d'opération du parc, en partant du point de vue que vous êtes passeport annuel.
C'était archi-bondé et les attentes restaient au-delà de la vingtaine même à l'approche des 20h…

En bref, avec une arrivée sur les 17h, on a perdu 45 minutes pour le renouvellement du passeport annuel, 5 minutes pour Le Pays des Contes de Fées, 20 minutes pour Pirates et 30 minutes pour la Tour. Des attentes particulièrement gonflées malgré le début de soirée. Ceci dit, l'attente pour le passeport annuel aura été animée en même temps que le passage de la parade. =]
Un jardin artificiel dans le hall du Disneyland Hotel. On a connu meilleur, pas vrai ?
À croire qu'on traîne bien plus souvent qu'on ne le pense dans la Quatrième Dimension...

Je suis positivement sûr, que c'était, du négatif au positif

Les temps d'attente gonflés, il aura fallu attendre le dernier quart d'heure du dernier week-end d'opération pour pouvoir agrémenter correctement ce dossier-report. 🙂 Avec dix minutes d'attente affichées, on aura finalement été les dernières personnes à profiter de tout l'astroport sans avoir personne à nos pattes pour la capture des images qui vous sont partagées là. Je doute que Mercredi 16 mars, l'on puisse profiter de la même sorte. =] (Je ne fais pas mon rageux hein, j'aurais aimé faire partie des derniers voyageurs pour Endor ce jour, mais il sera quasi-sûr qu'il n'y aura pas de telles vues dégagées pour les souvenirs visuels et que ce ne sera pas aussi profitable que ce voyage-ci.)

Les "hôtesses" annoncent dans la file que les derniers vols pour Endor s'effectuent dans les 2 minutes et nous pressent en quelque sorte vers les quais d'embarquement, pendant que j'immortalise du mieux que je peux les derniers instants dans l'astroport : G2-9T, C3-P0, R2-D2, Starspeeder 3000, plan de cabine… Toute une époque révolue !

On arrive au mixer. J'entends une CM qui fait semblant de pleurer en disant à sa collègue : "Il me fait pleurer, il immortalise les derniers instants de l'attraction qu'on ne reverra pas !", tout en me regardant. 🙂 Nostalgique, dites-donc !
On nous fait embarquer à la porte 5. Présents pour le vol : 4 personnes à la rangée 1, et 2 à la 5 (nous quoi). Cette compagnie de vol tirerait sa révérence.
Je ne profite même pas de la vidéo d'instructions, trop occupé à shooter la plate-forme d'embarquement. Il semblerait qu'ici, on soit les seuls guests à savoir ce qui va arriver à Star Tours d'ici quelques jours. x)
L'accès à l'astroport. Tout a commencé par ici.
Le système galactique du réseau Star Tours et ses planètes commerciales.
Dans cette partie de l'astroport, le marketing Star Tours vous fait la promo des lieux du systèmes tout en mettant en avant la qualité du service proposé. On vous y présente même l'avancée technologique du Starspeeder 3000 et son confort inégalé. Starspeeder présentement en réparation par les plus célèbres droïdes.
La tour de contrôle de l'astroport.
Le Starspeeder 3000. L'élite du voyage intersidéral ?
Le secteur 2, la zone de maintenance des droïdes de navigation.
Secteur pris en charge par G2-9T, droïde de réparation. Les droïdes G2 sont connus pour être très bavards et ont une tendance à ne pas vouloir travailler et faire grève. « Excusez-moi, excusez-moi... Votre tête me dit quelque chose... Je n'aurais pas travaillé dans votre service, il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie ? Ah non c'était peut-être pas vous. Vous, vous n'avez qu'une tête. »
Et y en a plein d'autres ici ! 🙌
G2-4T : « Heh, they’re all just standing there staring at me. Maybe they’re not programmed to my frequency. »
Secteur 2.
Le plan du Starspeeder 3000 à capacité 40 passagers.
L'annonce du service non-stop vers la lune d'Endor se fait retentir. Cette fois, il semblerait bien que ce soit la dernière fois qu'on franchit le sas pour monter à bord du Starspeeder 3000. Avec le peu de passagers, on ne va pas se plaindre de l'espace qu'on dispose autour de soi ! Ce voyage promet même d'être très confortable, tout en étant un peu plus turbulent (bah les vérins auront moins de poids à porter, ça devrait leur faciliter la tâche, non ?) !

Je sais que pour la plupart d'entre vous, c'est votre dernier vol, et pour moi aussi, HA HA !

Nos ceintures de sécurité sont bouclées correctement, on est vérifiés, tout est OK. Que la force soit avec nous, une dernière fois, pour cette époque !
Rex apparaît à l'écran ! Il nous radote son discours comme quoi c'est son premier vol et pour nous aussi, HA HA ! Alors que c'est tout le contraire, mince ! x)
La porte du cockpit s'ouvre, Rex apparaît en plutôt bonne forme pour notre dernier transfert pour Endor. =] Bon, on ne l'entend pas trop de là où on est, il semble avoir perdu un peu de ses vocales mais on le comprend. Par contre, la vue du cockpit semble un peu décalée, on ne voit pas tout. Vous êtes sûr que ce vaisseau est fiable ? x)
Derniers regards sur l'accès aux portes d'embarquement...
Avec si peu de voyageurs, la compagnie Star Tours finira-t-elle par tomber en faillite ? x)
Un confort haut de gamme pour des voyages inter-sidéraux. Je ne me souviens plus si les couleurs étaient identiques pour le Starspeeder 1000.
Ouch, le Starspeeder 3000 est placé sur la voie de décollage mais ça se fait sec quand même. Si moi j'apprécie les secousses, on sent que la retraite est nécessaire.
Rex se plante de voie et nous fait plonger dans les usines de maintenance avant de reprendre le contrôle. Sacré garnement. Mais ce n'est que de courte durée : on rate Endor, on traverse une zone de turbulences avec plein de comètes, et on se fait otages de l'Empire. Heureusement, les rebelles sont là pour nous assister et que le Starspeeder 3000 dispose d'une bonne défense. Bon, les explosions à moins de 3 mètres se font silencieuses, on appréciera plus la musique que les FX.
Les rebelles demandent à ST-45 de le suivre, Rex semble heureux, il a toujours rêvé de faire ça. Allez, on y va, comme si on avait le choix après tout. Mon gars, on est tes passagers, non ?
On plonge sur l'Étoile de la Mort, en suivant au mieux les X-Wing de la Rébellion. On évite de peu les tirs ennemis et on ne passe pas loin d'une collision avec un TIE Fighter qui fonçait droit sur nous. Notre pilote a la gâchette facile, heureusement ! =]
Les rebelles lâchent les ogives et on s'écarte tous, laissant derrière nous, une énorme explosion de l'étoile ennemie. "Mission accomplished!" nous dit-on avant de passer en vitesse lumière. Mais comment ça, quelle mission ? Et Rex, qu'est-ce qu'on a réussi ? Avant de pouvoir avoir la réponse, le bougre nous passe en hyper-espace. On n'était pas supposé aller sur Endor, si ?
On retourne à la base, Rex ne trouve pas ses freins, comme au début mais fini par arrêter de force le Starspeeder 3000 avant collision d'un camion plein de fuel.
"Mille excuses, je ferai mieux la prochaine fois […]". Est-ce que la prochaine fois, tu nous emmèneras finalement sur Endor, mec ? Ton baptême de l'air tu dis ? Bien avant la retraite, ça devrait être le licenciement que tu dois connaître ! M'enfin, on ne se plaindra pas du fait que tu nous aies ramené vivant, une fois de plus, depuis tout ce temps. ;D On t'aime quand même, p'tit gars, même si on rate toujours Endor en fin de compte. C'est vrai quoi, existe-t-il des gens qui ont pu aller sur Endor grâce à Star Tours ? Je n'ai pas pu trouver d'avis sur Star TripAdvisor. Mais j'aurais essayé la compagnie de vol Star Tours au moins (et plus d'une fois). =]

Rex a à peine le temps de nous dire au revoir. On détache les ceintures, on se lève et on regarde une dernière fois l'habitacle du Starspeeder 3000. Même s'il est un peu maladroit, un petit selfie avec Rex n'aurait pas été de trop. =]

On traverse la passerelle, avec un regard final sur les couleurs blanches du vaisseau. "RDV en Mars 2017 pour de nouvelles aventures", me dit la CM sur la passerelle aussi. (Éventuellement, pour les plus dingues des fans, Mercredi 16 est the last date, mais l'affluence et le plaisir seront-ils identiques ?) Elle me rajoute qu'il faudrait essayer tout de même pour ce soir là. Mouais, à voir, selon l'humeur… Ce qui est sûr, c'est que j'ai clairement profité du peu de voyageurs pour ce (dernier…?) voyage !

[title-2]Mais Endor, dans l'histoire ?[/title] Le couloir de débarquement se fait vide et désert. La musique résonnant ici permet d'éviter un néant plus important. On contemple les affiches des destinations intergalactiques rêvées : Bespin, Tatooine, Hoth ou même Endor (qu'on n'aura à peine atteint), avant d'aller vers l'autre partie de l'astroport. D'ailleurs, les derniers passagers du dernier vol de la journée viennent de sortir, il ne reste plus que la CM pour clear.

La partie finale de l'astroport est totalement vidée de ses jeux, comme j'avais pu constater déjà le vendredi soir. Du coup, aucune raison de traîner davantage dans les parages. On quitte l'astroport, les portes se ferment derrière nous. On a quitté Star Tours.
Peu de personnes pour le débarquement. Ou bien sont-ils tous sur Endor, sauf nous ?
Affiches commerciales.
On devait être là !
La zone de débarquement de l'astroport... mais c'est différent, et c'était mieux avant. 😲

Bonne retraite, Rex

Du négatif au positif, comme dirait G2-9T, droïde de maintenance du secteur 2. Honnêtement, Star Tours ne me manquera pas tant que ça. Cette première version restait bonne, voire très bonne, mais accusait très sérieusement de son temps, et la prochaine cure de jouvence en devenait presque urgente : des sons qui ne s'entendent plus, la voix du pilote qui se fait peu audible, la qualité de la projection… Le seul point que j'apprécierais garder pour la v2 serait de conserver "l'état" actuel des vérins du simulateur : ils se font vieux mais sont intenses ce qui ajoute du punch sur l'aventure malgré sa vieillesse. ;D Ayant pu tester ce qu'il y avait en Floride, j'avais trouvé les secousses plus molles là-bas que chez nous. 🙂

Malgré ça, je reste confiant quant au fait que Star Tours reste et restera l'un des simulateurs les plus intenses qu'on puisse trouver dans un parc, et même l'un des mieux foutus. Rien à voir avec les trucs 10D qu'on trouve en foire. x) Donc ouais, Star Tours II, ça va en jeter !

Pour Mars 2017, en quoi sommes-nous en droit d'attendre ? Au niveau de l'expérience, et en me basant sur ce que j'ai testé en Floride : plusieurs films pour varier l'expérience, une rénovation de l'habitacle du Starspeeder (1000), et pourquoi pas des extraits de scènes du Réveil de la Force ou la présence des acteurs du dernier volet.
Le minimum que je demanderai avec tout ceci serait l'utilisation du Full HD au moins (4k au mieux) des films à diffuser, et la 3D pourrait même être optionnelle. Puis après, le petit plus qui ferait plaisir serait de conserver l'intensité des secousses avec les nouvelles aventures. 😉
On a un an de patience avant de se rendre compte des choses, mais à l'heure où ces lignes sont rédigées, la compagnie de vol Star Tours est encore active, et effectuera des vols pendant encore 2 jours. Vous avez le temps de planer jusqu'à Endor encore, après quoi, ce sera trop tard ! 😜

Ceci dit, avec de l'avance, je souhaite à Rex une très bonne retraite après plus de 20 ans de bons et loyaux services, et on souhaite un bon courage psychologique à C3-PO, qui a un an pour se préparer. ;D
Trop de fermetures à Disneyland Pou... Paris. x)
Bon, c'est pas comme si on n'allait pas revoir ça, si ?
Très bonne retraite, RX-24, aka REX. Tu resteras dans nos coeurs tout de même. 🙂
La cerise sur le gâteau pour les plus nostalgiques. Ou comment on n'oubliera jamais Rex. 😉 [i]Les crédits vont aux auteurs de ce projet. Bravo à eux et merci pour le partage surtout.[/i]

Galerie des médias

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
À propos de ce parc
Disneyland Paris - Disneyland Park
France - Île-de-France
Il y a 4 montagnes russes en opération dans ce parc.
Les avez-vous déjà faites ? Vérifiez et enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n !
À propos de l'auteur
Tony-Coasterrider
Fondateur
Comptabilise 392 montagnes russes différentes à son actif.
Pensez-vous faire mieux ? Enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n et comparez !