Beyond limits, until no limits — 4 juillet 2015

Beyond limits, until no limits — 4 juillet 2015

Posté par Tony-Coasterrider
Navigation article

Introduction

Un week-end attendu et préparé depuis longtemps dans le plus merveilleux des parcs d'attractions avec une fraîche Dive Machine en guise d'ouverture estivale !

Tout d'abord : l'hospitalité, les remerciements

Avant d'aller plus loin (car sans cette personne, tout ceci ne se serait jamais réalisé), je tiens à remercier vivement ma Penpal from France répondant au nom de Carole, de m'avoir hébergé dans le ch'nord, d'avoir été aux petits soins pour moi tout le long de ce week-end, et surtout de m'avoir accepté telle la terreur que je suis et d'être carrément venu m'accompagner dans ce magnifique parc ! 🙂
Ce n'est qu'un début d'une multitude d'aventures et de découvertes, ma poule ! 😉
Les retrouvailles, ça fait du bien ! 🙌
Regardez-moi ça, regardez-moi ce délicieux accueil ! 😀 Les plus petits plaisirs réservent les plus grandes aventures ! 🙌

En général

Efteling… Voilà donc un parc que je n'avais initialement pas prévu de faire du tout avant un long moment, voire jamais. 😛 Mais certaines rencontres permettent de se rapprocher de certains points d'intérêts et en plus de passer un bon moment en voyant ces têtes, autant en profiter avec du fun et des sensations ! 😉

Efteling est le plus ancien parc que j'aurais fait de toute ma vie, et je doute d'ailleurs trouver mieux ! Ce pays magique a ouvert ses portes en 1951 et on n'y croirait presque pas tant la globalité du parc et ses attractions (parfois vieilles de 25 ans) sont extrêmement bien maintenus, sans parler de certaines autres innovations récentes ! Et bien sûr, j'utilise le mot "magie" car je peux clairement confirmer qu'il n'y a pas besoin de s'appeler Mickey pour proposer une expérience aussi magique. 😉

Le parc propose une thématisation et des décors très appliqués, et quasiment chaque attraction (notamment les plus récentes) propose une storyline lui donnant carrément plus de vie ainsi qu'à l'environnement qui l'entoure, file d'attente incluse ! Et quand je parle de thématisation appliquée, je ne parle pas d'un Europa-Park qui a copié sur Disney en proposant du cheap, c'est du *vraiment* appliqué, comme la référence américaine, mais selon l'ambiance féerique d'Efteling ! 😍

Y a un truc que j'aime particulièrement aussi c'est la disposition géographique des attractions : tous les "grands" coasters ont été placés dans une quasi même zone ce qui limite de grands aller-retour pour faire l'un ou l'autre. Exception faite de Vogel Rok qui a été quand même placé à l'autre extrémité du parc mais ce n'est pas le plus important.

Concernant la relation visiteurs, les français sont les bienvenus mais maîtriser l'anglais est un très gros plus. Le staff est extrêmement accueillant, souriant et presque à nos petits soins. 🙂
Pour les "étrangers" qu'on était, on déplorera à quelques attractions dont l'ambiance semblait extrêmement immersif, de ne pas avoir eu des préshows un peu plus anglais, histoire de mieux comprendre les dénouements.
M'enfin, ce petit inconvénient ne nuit clairement pas à l'expérience visiteur au parc. 😉

Je rajouterai aussi que la clientèle néerlandaise est super loin d'être désagréable. 😲 Même les mioches ne sont pas casse-pieds. Aucun désagrément n'est à déplorer et les visiteurs locaux sont respectueux. Pour dire, durant l'opening du parc, c'est à peine si ça poussait vu que très peu couraient.
Et c'est parti pour 2h de route (= 200 km) sur autoroute ! 🙌 On est frais, on est prêts ! 😀 Ce sera la journée selfie by my penpal ! =]
Après le petit stop à Tilburg pour le dépôt de notre covoitureur (BlaBlaCar, pensez-y 😜), on arrive ! Et la météo sera très clémente aujourd'hui, voire un peu trop...
Je ne me suis pas trompé de parc : pensez-y ! 😜 Carte annuelle Europa Park = entrée Efteling incluse ! 🙌 Sans compter que la team de l'administration était vraiment trop au top ! 😍 Je pense que la dudite carte est rentabilisée. =]
Qu'est-ce ? x)
Alors on était très en avance car il était 9h20 à ce moment, et qu'on avait 40 minutes avant que les grilles intérieures n'ouvrent. x) Cela dit, c'est intelligent de laisser rentrer les gens jusqu'à la moitié du parc histoire de fluidifier le tout lors de l'opening.
Ce restaurant est joli. 😲 Il me faisait presque penser à celui que j'avais vu à Universal Orlando d'ailleurs. Les premiers contacts visuels avec la déco du parc se font, et ça s'annonce super bon !
Des visiteurs prêts à rusher sur le Baron. 😜 Mais Efteling, c'est surtout bien organisé : ce n'est pas la seule grille qui permet d'accéder aux attractions. D'autres se trouvent plus loin sur la fontaine centrale, dispatchant les guests en étoile.
Celle-ci délivre sur Spookslot et PandaDroom. Et elles ouvrent à 10h pétantes, électriquement pour qu'aucun staff ne soit piétiné. x)
La place centrale, ainsi que le centre du parc. A partir d'ici, d'autres grilles respectives vous permettent de rusher au nord, à l'est et au sud-est du parc.
Un coffre géant. Avec une inscription néerlandaise. x)
La fontaine centrale. En attente de l'ouverture des grilles !
Regardez comment my penpal, elle rocks ! 🙌 Elle a été aperçue par plus d'un septième de la population mondiale ! 🙌 Sympa comme photolocation faut dire ! ;D
Maurice, des Maurice partout ! Des Maurice sous OGM, des Maurice géants !
Certainement le coin (et la vue) le plus apprécié des coasters fans. 😉
En pleine journée, des animations de rue sont jouées au hasard, rendant l'ambiance du parc plus vivante qu'elle ne l'est déjà. 🙂
Un grand "Goélettes de Colomb", plus lent, mais placé en plein cagnard. On ne se sera pas penché plus dessus (puis y a un Python juste à côté, faut choisir x)).
Efteling possède aussi le plus grand bateau balançoire du monde et c'est véritablement le premier truc qu'on se dit quand on voit le bousin. 😲
Et il va plutôt haut aussi. ;o
A Efteling, vous pouvez vous promener longuement d'une partie du parc à l'autre, et si vous êtes courageux et pas fatigué. 😜 Mais au moins, on n'est pas bousculé pour marcher. 🙂
Vue panoramique sur le lac, du côté Nord-Ouest du parc, la partie calme et hors coasters.
Pour 2€, un bon granité par ce temps, c'est extrêmement désaltérant ! 🙌 Jamais eu un truc aussi bon à boire quand j'avais soif ! 😜
La partie ouest du parc possède une allée ombragée naturellement, rendant le cadre super reposant que ce soit pour marcher ou pour savourer un granité sur un banc. =]
Un manège qui passait des loops de Main Street USA. x)
On ne pourra pas dire plus de choses sur la bouffe locale hormis cette croquette de poisson qui nous a été proposée... x) Ceci dit, les frites, quoiqu'un peu grosses étaient bonnes (en les salant), et la croquette, plutôt bourrative pour tenir jusqu'aux fins fonds de la nuit. Le menu entier aura coûté moins de 7€, c'est plus que correct.
Ce que vous ne verrez pas non plus dans ce TR, c'est la partie contes de fées : tout le sud-ouest du parc est une zone dédiée à l'univers des célèbres contes que l'on a toutes et tous au moins entendus/lus/vus une fois. Carole et moi aurons visité cette partie à la tombée de la nuit donc disons que ce n'était pas très propice pour s'éterniser à "revivre" les histoires, bien que l'ambiance était sympa.
A refaire en prenant son temps, et en journée, pour être mieux imprégné. 🙂

Baron 1898 (3 tours)

À la base, je ne me suis pas pointé exprès à Efteling pour l'ouverture du récent Dive Coaster. Mais on ne va pas se priver d'un plaisir supplémentaire dans ce parc extraordinaire ! 😛

Quand on arrive dans la zone du Baron, on peut voir que le monstre d'acier en jette. N'y a pas à dire, c'est la Dive Machine la plus jolie qu'un parc n'ait jamais crée, et ça ne se réserve pas qu'à la drop principale. 😉

Au petit matin, on a donc foncé dessus avant que la grosse foule vienne nous empiéter trop de temps sur la journée. Le coaster n'avait même pas effectué tous ses cycles d'échauffement mais on était patient et on aura bien fait : la file d'attente extérieure traînait en longueur sur tout l'intérieur du parcours. Donc quand ce n'est pas rempli, on marche longtemps mais ça bouge, mais quand on attend trop longtemps, on perdrait presque patience, surtout en plein cagnard. Mais c'est le Baron quoi !

Après avoir bravé la file extérieure, on arrive aux groupeurs qui nous donnent des tickets nous assignant la rangée du train. D'ailleurs, et je n'aurais pas cru qu'Efteling le ferait, mais il y a une file dédiée pour devant, et les deux autres rangées… Alors ça n'impacte pas trop trop encore le temps global mais je ne sais pas si c'était fort utile… Au niveau du panneau informant la séparation des files, vous en aurez pour 20 minutes pour la 1st row, et 10 pour les deux autres. Plutôt correct.

Tickets en main, on arrive devant des premières portes qui mènent au préshow pré-embarquement.
Dans cette salle (qui est en fait notre salle de changement de tenue tels les mineurs qu'on est), le Baron, alias Gustave Hooghmoed nous briefe sur les richesses à extraire de sa mine, jusqu'à ce que les Dames Blanches nous mettent en garde si l'on va jusqu'au bout.

Le préshow terminé, on passe d'autres portes pour se retrouver dans la dernière salle où Gustave en personne nous dit je ne sais quoi vu qu'il ne fait aucun effort en anglais. 😜 On donne les tickets au dernier groupeur et on se retrouve en face des portes métalliques. Et en fait, c'est la surprise de fou car on ne sait vraiment pas ce qu'il y a derrière, bien qu'on se doute qu'on plongera dans la mine. ;D

Après un petit temps de répit, la musique retentit, les lumières clignotent, les portes s'ouvrent, et on se retrouve sur le quai d'embarquement, à poser nos affaires, et ensuite notre derrière dans le confortable train. ;D L'ambiance est terriblement excellente et la thématisation de la station est simplement poussée !
C'est tellement poussé que même les leviers qui servent de décors servent aussi au dispatch du train ! 🙌

Les portes en face de nous s'ouvrent et on s'apprête à gravir le lift, mais pas tout de suite ! Le train s'arrête et offre un magnifique préshow où les White Women volent au-dessus nous pour nous dire je ne sais quoi, et disparaître dans les conduits. Une fois parties, le train prend le lift, et comme Alpina : c'est un lift raide et rapide, sauf que c'est plus haut cette fois. 😜
Je sais que Carole a aimé me détester de l'emmener là, mais quel pied d'y être quoi !
Le paysage est beau d'en haut mais on a à peine le temps d'admirer que le train nous retient dans le vide quelques petites secondes avant de plonger dans la mine. On entame ensuite l'Immelmann à haute vitesse, suivi du Zero-G-Roll, fait rare voire unique sur un dive coaster.
On enchaîne ensuite sur l'hélice plutôt serrée et délivrant de bonnes forces, puis un bon petit bunny hop à la sortie de celle-ci donnant un petit moment de airtime, pour terminer le parcours en faisant demi-tour.
Il apparaît ! Il est tout beau, il est tout neuf, et on va bien en profiter tant qu'à faire ! 😜
La maisonnette abritant le pré-show de la file d'attente. Dans le coin inférieur gauche, des guests qui devaient déjà être présents avec l'early-access du parc. x)
Un premier train lancé à vide, en retour à la station.
Et voilà les premiers passagers du week-end !
Et des passagers très heureux de cette plongée minière ! 😜
Et la file allait encore loin, plus loin, très loin, jusqu'au dernier virage du coaster...
Ceci dit, le rythme des trains n'était pas très intense, le staff devait être en train de se rôder.
Zero-G-Roll = best inversion in the world! 🙌
Pas si sûr que ce soit la meilleure idée du monde de diviser la file pour 3 rangées, mais clairement : tout devant, c'est la meilleure place pour la dive drop. 😍
Le ticket qu'on vous assigne, et que vous allez donner avant d'embarquer. Je doute de la longévité d'un tel système... 😲
Impossible de les collectionner du coup, enfin je crois. x)
Portes d'accès au pré-show.
Et comme on peut le constater, les petits détails ne se font pas discrets avant le pré-show. 🙂
Le buste de Gustave Hooghmoed veille sur vous, mineurs.
Allez comprennnnnnnnnnnndre ! x)
Nous voilà dans les vestiaires pour enfiler notre tenue réglementée de mineur ! 😜 Ca peut surprendre au début car on croirait des cadavres pendus mais pas de panique ! 😜
Et le gramophone diffuse un message pré-enregistré de Gustave, pour rester dans l'ère du temps. =]
La salle de groupement après le pré-show. Techniquement, c'est là qu'il faut commencer à stresser, parce qu'on ne sait pas ce qui va arriver ensuite, même si on s'en doute un peu ! 😛
Gustave himself vous briefe une dernière fois en langue locale avant de descendre dans la mine.
Mais avant de descendre la mine, il faut bien prendre de la hauteur ! 🙌 Et malheureusement, on a pas énormément de temps pour admirer le paysage d'en haut...
Mais on ne va pas nier que cette vue là soit tout aussi belle !
La station d'embarquement/débarquement. On arrive de la droite vers la gauche. C'est beau et ça ne ressemble pas aux autres stations qu'on trouve globalement. Après, à voir si ça assure pour le débit mais ça s'en sort pas trop mal on va dire.
Le thème est joliment respecté. 😍
En prime ce jour, et pendant toute la journée, le staff vous remettait votre paie grâce à vos efforts. 😉 Une version remixée du thème original du coaster. Encore faudrait-il le connaitre par coeur.
Et on peut dire que le ride a du succès, pas vrai ? ;D
Si la preuve précédente ne vous suffisait pas, je ne pourrai pas plus affirmer avec cette photo. 😜 Faut vraiment être dingue ! 😆
Allez, j'aurais fait un effort pour celui-ci au moins : le vécu du pré-show pour connaître un peu les évènements du ride, et un vécu à bord. =] C'est gratuit, n'hésitez pas. 😜
Ce coaster est juste trop beau gosse ! 😍 La thématisation est appliquée de la vue jusqu'aux oreilles : les cylindres tournent dans le sens respectif lorsque le train monte ou plonge...
... sans parler de la clochette sonore annonçant la descente dans la mine ! Un régal ! 😀 Evidemment, le chant des White Women résonne au fond du gouffre quand vous êtes proche...
Une nouvelle merveille @ Efteling. =]
On pourra aussi remarquer que la Single Rider n'est pas (encore ?) utilisée à bon escient...
Sous l'Immelmann.
Smooth Zero-G-Roll. 😍
Weeeee! 🙌
Vue depuis Piraña.
Par contre, pour le 1st row là, c'est vraiment abusé...
Le Baron doit pouvoir se refaire sous Newton. x)
La nuit, les lieux prennent une toute autre envergure, et dommage que l'attente aura bien gonflé parce qu'on aurait bien souhaité se faire un ride by night. 😲
Quand on arrive sur les freins, on se dit c'est peut-être un peu court, mais punaise, ce que c'est terriblement boooooooooon ! 😍 🙌
Non seulement, le Baron est une attraction à valeur sûre au niveau sensations (sans aller dans les extrêmes), mais il gagne davantage de par sa storyline et sa thématisation poussée ! 😍 Je ne dis pas qu'Efteling aurait été triste sans ce dernier ajout, mais c'est une très belle nouveauté que le parc nous a pondu là ! 🙂

On l'aura fait 3 fois dans la journée, bien qu'on aurait souhaité plus… L'attente au matin à l'ouverture aura duré une bonne heure quand même, pour être tout devant. Ensuite, en plein midi, il y avait juste une petite vingtaine de minutes (c'te délire…) en visant la rangée du milieu, et en début de soirée, on sera retourné devant pour une bonne quarantaine de minutes (mais ça reste vachement peu pour une nouveauté ouverte y a moins d'une semaine x)).
Et clairement : la meilleure place pour le Baron restera tout devant, surtout pour la retenue de la dive drop ! 😍 Après, on n'a pas pu essayé tout derrière mais au milieu, on ne voit que dalle donc ça perd tout son intérêt… Mais pour la vue, l'expérience et le suspense, devant, c'est le top du top ! 🙌

Et je ne sais pas si c'est dû à l'opening récent ou non, mais on a eu droit au CD Remix du thème de l'attraction par DJ Hardwell. 😜 Connaissant les néerlandais pour le style électronique, le son peut s'écouter mais faut être fan. =]

Vliegende Hollander (4 tours)

Traduire : Le Hollandais Volant, d'ailleurs je dirai ça comme ça plutôt qu'en langue native. x)

C'était les gros rails que je voyais derrière le Baron pendant qu'on attendait. 😜 Le Hollandais Volant est donc un Water Coaster, qui au premier regard ne semblait pas réserver de grosses surprises. Bon, pourtant, des Water Coasters, on n'en trouve pas partout mine de rien. x) Mais ce Water Coaster reste quand même bien différent de ce que j'avais l'habitude de voir à Europa Park. 😉 Après tout, ce n'est pas un Mack vu que la forme des rails est complètement différente. ;D

Ouvert en 2007, ce coaster n'est pas si vieux que ça. Construit par Kumbak, le ride se fait entendre quand il roule en extérieur. Je ne dirai pas que j'ai déjà croisé un Hollandais Volant, mais ça fait un bruit agréable mais inquiétant d'un vaisseau. x)

Enfin bref, on s'engage dans la file d'attente qui commence dans les demeures du capitaine Willem van der Decken (j'ai tout suivi z'avez vu ? ;D). La file est couverte, au moins, c'est une bonne chose. Et au fur et à mesure qu'on avance dans la file, c'est là qu'on découvre qu'Efteling ne fait pas les choses à moitié concernant la décoration et les histoires des attractions ! 😍 En tout cas, je tombais vraiment sous le charme des lieux !
Après avoir vu le portrait du capitaine, et avoir traversé la toile, on arrive dans les souterrains, la cachette secrète de la demeure. L'ambiance est tellement magnifique que l'environnement de la file fait de cette partie un préshow ! 😍 La bande-son est juste hypnotisante, et la colère du capitaine grogne toutes les 5 minutes. Bon, malheureusement, si vous ne parlez pas néerlandais, ce n'est pas sur place que vous comprendrez l'histoire de l'attraction mais on devine un chouya.
Après avoir quitté les souterrains, on se retrouve dans une taverne à entendre les marins trinquer. En regardant par les petites fenêtres, on aperçoit le double load de l'attraction. 🙂
Quelques petites minutes plus tard, on se retrouve à choisir le côté où l'on souhaite embarquer.
En fait voilà : le Hollandais Volant a un excellent débit ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer car ça bouge pas mal, et rajoutez à cela, l'immersion dans l'histoire et on oublierait presque qu'on attend pour quelque chose. 😍 La file d'attraction est limite une attraction à part entière !

Reprenons à l'embarquement : on y découvre que la disposition des sièges du bateau est en quinconce : 3, 4, 3, 4, dont les 2 dernières rangées sont surélevées pour mieux voir les choses. Il semblerait que y ait de la beauté à zieuter alors ! 😜
Une fois qu'on quitte le port, on passe doucement une première scène où pas grand chose se passe hormis un tonneau qui fuit. Et des portes s'ouvrent, un brouillard se lève, et devient de plus en plus épais. Cette partie là est juste trop trop bien réalisée, et sait être très inquiétante ! 😍 Car on ne voit pas à plus de 2 mètres de nous dans cette zone de ouuuuuf ! 🙌 Mais quelques cloches retentissent au loin, nous indiquant qu'on n'est pas seuls ici… avec un bon écoulement d'eau aussi… 😲 Aaaah mais c'est le Hollandais Volant lààà ! Il va nous bouffer vivant ! Et à ce moment là, on ne sait pas comment ce trou existe, mais on plonge avant d'être immobilisé sur le lift super raide, une fois de plus. x)
Le visage démoniaque de Decken apparait, et on commence à monter en speed. Au loin se dresse une silhouette d'un matelot à la barre, on passe à travers, et hop, c'est la partie coaster ! 🙌

D'ailleurs, c'est extrêmement doux dans la first drop, avant de rebondir sur une bosse ni trop plate, ni trop abrupte. S'en suit un espèce de fer à cheval (sur un Water quoi x)) que je trouve un peu trop incliné pour la vitesse du bousin puis arrivent les mid-brakes. Une petite drop avec photo souvenir, un virage, et une dernière petite descente pour splasher un bon coup. 🙂 La dernière partie se fait sereinement sur les flots en revenant sous la forteresse du port.
La partie coaster est la seule partie visible en extérieur. Et quand un navire prend l'assaut, il sait se faire remarquer. 😉
Puis les premières parties annoncent les couleurs du voyage. ;D
L'unique splash zone du coaster.
D'aspect offensif, il ne l'est pas trop trop à bord. 🙂
La superbe décoration extérieure, permettant l'accès à l'attraction. Alors l'entrée est assez petite et se fait à peine remarquer (au parasol vert), mais ça reste ultra soigné dans l'ensemble.
Les débuts d'un voyage mouvementé. >=) Ou petit d'un agréable voyage mouvementé. 😉
Le horseshoe qu'on ne trouvera pas sur un autre water coaster. 😛 Un horseshoe à mon goût un peu trop incliné. =]
Trop incliné ou non, les passagers semblent heureux. 🙂
Woooop !
Splash photogénique.
Le portrait de Willem van der Decken. Il vous accueille même à bras ouverts. 😛
Selfie time, dans le miroir du capitaine. Le timing n'était pas bon car on aurait pu l'apercevoir, le vilain capitaine. x)
Le meilleur élément de décor interactif séparant presque deux mondes différents. 😍
Carole va vous dévoiler les secrets d'exploitation de Decken...
Ça a un air de Pirates des Caraïbes mais j'aime mieux ici. x) Par ailleurs, si vous regardez à travers les fentes des murs, vous pourrez apercevoir quelques petites cachettes secrètes, mais attention à la colère du chef.
Atterrissage dans la taverne. Mais faut-il avoir le temps et l'envie de trinquer. x)
Après toute cette découverte, on finit par apercevoir les embarcations !
Un dual load et unload très efficace assurant un débit qui fuse. Puis l'ambiance est juste géniale ici !
C'est limite si Efteling a fait mieux que Disney dans le thème d'embarquement marin ! 😛
Ça, c'est ce qu'on voyait après avoir pris le large : du brouillard, du brouillard, et du brouillard. x) Visibilité : 2 mètres. Juste le lampadaire à la proue, qui peine à éclairer au loin... J'entends des cloches. 😲
Et le Hollandais Volant, ce n'est pas une légende, il est bien là ! 😍 Et il va nous bouffer !
Au loin...
Et c'est parti pour le tourbillon ! 🙌
Après la bosse, le horseshoe trop incliné. x)
La plongée finale avant de revenir sur la paisible mer. Un voyage turbulent qui se finit bien !
Et le selfie hollandais SVP, pour prouver qu'on s'en est bien tiré. 😛
Ce n'est pas la plus sensationnelle ou la plus forte des attractions, mais le Hollandais Volant est mon attraction préférée du parc !
Pourquoi ? Tout simplement pour la storyline et la thématisation appliquée de l'attraction !

On est immergé dans l'ambiance du ride dès l'entrée de la file d'attente, sans parler de la merveilleuse bande-son. Et surtout, le point marquant du dark ride : l'utilisation du faux brouillard nous menant dans l'inconnue totale. Juste cette partie, qui ne laisse vraiment rien présager de bon, m'a complètement conquis ! 😍

En fait, le Hollandais Volant, c'est un peu reprendre le beau Pirates des Caraïbes de Disney, mais de le passer en version coaster avec une ambiance plus… sombre et des animations et décors plus simples. Certes, ce n'est pas des pirates du tout ici, mais se pencher sur la légende du Flying Dutchman reste un sujet plutôt fascinant, même si le parc a modifié la légende originale. Au final, ça donne ce que nous a pondu Efteling : une magnifique attraction du point de vue visuel et expérience !

Sur les 4 fois de la journée, on n'aura pas dépassé les 25/30 minutes d'attente grâce à l'excellent débit que propose cette belle aventure. 🙂 D'ailleurs, après la première fois, on aura plutôt attendu qu'un petit quart d'heure à chaque fois. Et j'étais bien triste de quitter les lieux après le dernier tour… ☹️ Dernier tour qu'on aura effectué dans la nuit, après Aquanura même, histoire de terminer en beauté. 😛

Joris en de Draak (4 tours)

Voici une autre petite perle qu'Efteling a fait pousser en 2010, que dis-je, même deux perles ! Enfin bon, ça reste un dueling coaster donc les deux parcours sont quasi-similaires. =]
Je ne m'étais pas renseigné mais oui, Joris (George) en de Draak (et le Dragon) sont donc bien deux coasters, avec une partie Feu et Eau. 🙂

Ceux-ci étant mes… 3è GCI, je ne garde donc que Wodan comme référence sur ce genre de modèle, Gwazi étant plutôt bof lors du trip en Floride. =]

Je vais donc parler de l'aventure pour les deux parcours car ils sont quasiment identiques, quoique…
L'histoire de cette attraction… bah je ne l'ai pas trop cerné sur place donc l'idéal est d'aller sur le wiki dédié. x) Mais à vue d'oeil, y a aussi de la course dans l'histoire ! 😜
Bon, faudra pas s'attendre à de la grosse thématisation avec tout le bois qu'il y a ici. On peut noter la présence du dragon en plein milieu du parcours, mais avec la vitesse de l'engin, on n'arrive même pas à le voir. Par contre, il se remarque depuis le Hollandais Volant. 😉

Déjà, pour la bonne nouvelle et pour toute la journée, on aura toujours attendu moins de 10 minutes. 😀 Ça a permis d'enchaîner les deux parcours la première fois. 😜
La file d'attente est plutôt longue à marcher et se sépare vers la fin, à vous de choisir l'élément bleu ou rouge. La première découverte a été l'eau pour ma penpal et moi. =]

Quand on arrive en station, avant d'embarquer, on sourira face à l'arrivée des vainqueurs ou des perdants : les spots lumineux et les cris de victoire ou de déception retentiront aux quais spécifiques. x) Priez pour que les plus lourds embarquent dans votre train. 😜
Ah, et savourez bien le thème musical qui passe bien en boucle car il ne sortira plus de votre tête à la fin. 🙌

Le lift est un moment où vous pourrez rabaisser vos concurrents en face, un agréable moment de convivialité avec les autres visiteurs. x) Une fois au sommet (bien qu'il ne monte pas à de grandes hauteurs), ça prend vite de la vitesse avec la pré-drop. 😲 On fait demi-tour et on plonge dans la first drop pas trop violente, tout juste à côté du train concurrent. Et là, ça ne s'arrête plus ! 😍 On prend quelques bosses à répétitions, un bon virage en descente, puis re-des bosses, pour faire le reste du parcours sur la signature GCI qui vous envoie valser à gauche à droite comme on aime avec de petits airtimes de temps en temps ! 🙌 Évidemment, en plein milieu de parcours, les deux trains se séparent pour faire leur bout de chemin et se retrouvent vers la fin pour la prise de vitesse finale sur la ligne d'arrivée ! 🙂
Vous le saurez tout de suite si vous avez gagné ou pas grâce à la pancarte qui s'oriente vers le plus rapide.
Des concurrents au taquet, parés pour la course.
Eh oui, le petit, il trace malgré sa taille ! 😛
Que le meilleur gagne ! ;D
3 (4 même) coasters sur une même photo. Efteling assure ! 😀
Tiens, il semblerait que l'avant et l'arrière du train procurent un voyage un peu plus intense. =] Après, évidemment, pour ce genre de ride, on n'a pas réfléchi pour l'emplacement : un maximum à l'arrière, là où y a de la place ! 😛
Élément de feu ou d'eau : vous choisissez ! Priez ensuite, ou bien mangez plus gras. x)
La station est simple, sobre, jusqu'à ce que le gagnant, ou le perdant arrive. ;D
N'oubliez pas de savourer le thème musical en boucle. x)
Tenez-vous prêts !
Puis même si ça donne très envie, ne sous-estimez pas trop vos adversaires. x) Sur tous les tours, tous les visiteurs étaient de bons joueurs, ça faisait plaisir ! 😀
Ça prend très vite de la vitesse ici...
La course est lancée ! Mais ce n'est pas parce qu'on a de l'avance ici que l'on arrivera premiers !
Quelques mini-airtimes. 🙂
J'aime les descentes en virage dans les wooden !
De gros moments d'éjection et de airtimes en approche ! 🙌
On peut apercevoir le dragon tiens ! 😲 Même en vrai, on ne le remarquait pas, avec le vitesse de l'engin... x)
D'autres éjections et airtimes. =]
Lorsque les concurrents se retrouvent !
Le stress du verdict !
Et c'était pas pour nous cette fois là, comme toutes les fois. x)
On a une vue pas trop mal sur le Hollandais Volant d'ici !
On se refait un tour rapide mais sur le parcours de feu cette fois-ci. 😛
Ces headchoppers de malade !
Ça fiiiiiiiiiile ! 🙌
Cette partie là est bien bonne ! >=D
Évidemment, ça ne sera pas passé non plus... x)
On n'oublie pas les selfies dédiés, évidemment. =]
Ainsi qu'en attendant que le train ne revienne en gare.
Joris est fichtrement excellent malgré sa petite taille ! Ça prend de la vitesse rapidement, y a du punch dans les virages, les airtimes sont présents aux bosses, et on est secoué à chaque changement de tournant, mais le tout reste confortable malgré les sensations procurées !

Avec Carole ceci dit, on aura remarqué que le parcours de feu (rouge quoi) aura été un brin plus nerveux et violent que l'eau, on ne savait pas si c'était parce qu'on était à l'arrière ou non… Et c'était encore plus rapide sur les tours en fin d'après-midi avec des roulements bien chauffés ! 🙌

Je me dois de comparer les modèles du même genre, allez savoir pourquoi… mais j'ai largement préféré Joris par rapport au grand frère d'Europa Park, bien que ce dernier soit plus grand et plus rapide justement. Je ne sais pas, Joris a un voyage plus palpitant et plus long, et semble malgré tout plus nerveux grâce à plus de changements de direction. Puis bon, y a l'effet dueling qui rajoute son charme. =] En plus de profiter des sensations, on stressait de savoir qui était le vainqueur sur la partie finale du parcours. 😜
Sur les 4 tours au total (2 x Feu, 2 x Eau), bah Carole et moi n'étions que des losers… : on n'a jamais gagné aucune course sur tous nos tours quoi ! C'te honte monumentale et pourtant, on était sûr d'avoir des trains correctement remplis de poids lourds mais en fait non. x] Ne sous-estimez pas trop vos adversaires parfois ! 😜

Non franchement, pour les sensations, je crois que c'est le meilleur d'Efteling, Joris. 😉

Dommage qu'en soirée, plus qu'un train ne tournait. Du coup, ça avait rallongé le temps d'attente à 30 minutes… Une course nocturne, ça doit être du plus bel effet quoi. =]

Bobbahn (2 tours)

Un parcours de bobsleigh, mais pas n'importe quel bob par contre ! 😜 On n'a certainement pas affaire à du modèle Mack comme on a l'habitude de voir à Europa, Heide ou Astérix, non. Ici, c'est complètement différent et on a presque du mal à le voir depuis l'extérieur.
Déjà, c'est complètement moins silencieux que les roulements Mack et on croirait entendre une boule de bowling dévaler le layout. Puis ce tube, c'est un half-pipe bien plus impressionnant fait d'acier probablement plus épais. En fait, on pourrait imaginer ce modèle de bobsleigh comme une boule de bowling dévalant un toboggan de piscine ! 😜
Et quand je dis boule de bowling, j'ai presque raison car le train qu'on a là, ce n'est pas un train composé de plusieurs voitures mais bien une seule voiture lâché en liberté ! En fait un plus véritable bobsleigh comme on voit dans Rasta Rocket. 😉
Un bob suisse dans un pays magique hollandais. x)
C'était à peu près ce qu'on pouvait voir du parcours de ce bobsleigh. Par portions, à travers le feuillage vert. Et évidemment, on entendait une boule de bowling dévaler le toboggan assez fréquemment. = p
La station. Plutôt bien entretenue pour son âge. =]
Un train au complet. Une vraie luge quoi.
Le selfie souvenir dédié, évidemment. 😛 Punaise, cette journée aura été bonne, je vous dis !
Vue sur le lift, enfin j'ai fait ce que je pouvais...
Sinon vue sur le lift, à reculons pour plus de détails, voilà.
C'est là que les premières sensations de vraies glissades commencent !
Et on voit facilement le tracé de la luge qui peut swinguer intensément si on est léger ! 😛
Ça peut y aller violent quand ça veut, en plus ! x)
Bon, vu l'ancienneté de l'attraction, il n'y a pas de storyline à s'attendre sur ce truc, et la thématisation est quasiment nulle hormis en station où il y a le strict minimum pour un parc à thèmes.
On remarque en dehors de l'attraction que ça monte plutôt haut, mais le circuit se faufile vraiment à travers la forêt ce qui fait qu'on ne sait pas à quoi ressemble le parcours. Sympa pour découvrir disons. 🙂

Moi, j'ai trouvé très sympa ce bobsleigh qui change complètement de ce que j'ai eu l'habitude de faire depuis des années. Dans les virages et surtout dans les changements de direction, c'est encore plus libre que ce que Mack propose et ça va plus vite aussi du coup. =] C'est également largement plus doux côté vibrations puisqu'on n'en ressent beaucoup moins. Après, on est véritablement assis comme un coaster classique au lieu d'être "allongé" sur les Mack, ça change la donne.
Ceci dit, le confort n'était pas forcément intégral : parfois ça va un peu vite en sortie de virage donc ça rebondit un peu à gauche à droite pour se recentrer. Au premier tour, le train était rempli donc le voyage s'est plutôt passé calmement, disons. Par contre, au second tour en soirée, le train était à moitié vide et allait un peu trop vite… donc les sorties de virages, on se les prenait plutôt en grinchant. x)

Bon, pour 10 minutes d'attente (et accès direct en soirée), foncez découvrir ce vieux… pas tas de ferraille mais plutôt bon bob made in Intamin quoi. 🙂

Python (10 tours)

Une autre ancienneté du parc, mais que celui-ci a réussi à entretenir, le Python.
Rien de spécial à dire sur ce modèle qui contient les mêmes éléments que le Big Loop de Heide Park sauf une chose et pas des moindres : l'utilisation des nouveaux trains Vekoma que je tenais tant à tester ! 😍

On n'avait pas pu tester le Python plus tôt dans la journée car celui-ci semblait en panne, mais a rouvert dans l'après-midi. Il y avait un bon quart d'heure quand on s'était pointé à l'ouverture mais heureusement, que ça n'allait pas plus loin.
Ce logo d'entrée est classe ! En plus, il peut remuer de la langue de temps en temps ! 😛 Ce petit détail appréciable. =]
Les inversions du Python sont placées à une certaine hauteur par rapport au sol. C'est assez bizarre mais si ça permet de se les prendre un peu plus confortablement. =]
Un looping, un puissant looping même.
Un lift réglé à 4 km/h. x)
Vue de station. Station on ne peut plus basique, faut se l'avouer. x)
La joie de découvrir du nouveau Vekoma qui ne va pas cogner la tête du tout ! 🙌
4 lockers sont sur le quai pour y déposer vos affaires, et c'est même très large. 😀
En plus d'être confortables, ces trains sont plutôt jolis. Ceux ici encore plus jolis avec le pattern et l'arrière qui fait queue de serpent. 😊
La 1st drop n'est pas très grande mais donne toute l'énergie nécessaire jusqu'à la fin, si ce n'est même trop d'énergie. x)
Vous auriez déjà des bleus aux tempes avec les anciens trains, ici. x)
Sortie de spirale finale.
J'aime beaucoup le logo encastré dans le train ! 😀
Bon allez, enfin on y va. =]
Loop da loooooooooooop ! Et vous faites un peu "aheu aheu aheu" ici. x)
Alors ici, quand on voit la vitesse du truc, et qu'on voit l'inclinaison du virage qui arrive, on se dit que ça va pas trop bien passer... x)
En fin de compte, ça passe plutôt bien...
... surtout quand on voit comment on entre dans le corkscrew comme on le voit en ce moment. x) Merci les nouveaux trains Vekoma parce qu'avec eux, on fait déjà "wooh wooh waah" à cette partie, mais j'imagine pas la tronche qu'on aurait tiré avec les autres trains. 😆
Et ça tourbillonne ! 🙌
Plongée dans la spirale finale.
Un petit sourire. =]
Et on passe le virage non incliné avant le freinage final. Il n'est pas incliné mais il se passe sans encombre, heureusement. x)
Et on n'oublie pas le selfie à bord ! ;D Bon, même si on n'est pas censé en faire, ce train ne facilite pas la position pour faire des selfies. x) Ça évitera probablement d'autres problèmes. x)
Pas de thématisation ni de storyline non plus sur l'ancien Vekoma hein et je ne vais pas parler du parcours trop en détail. On pourra juste remarquer que :
  •  - Le lift est très très lent, on y passe une bonne minute chrono dessus (c'est comme si on montait les 30 mètres de marche du bousin à pied en prenant notre temps)
  •  - Les loopings se prennent à une vitesse assez élevée ce qui nous écrase bien durant les retournements
  •  - Le virage après les loops se prend trop vite et n'est pas assez incliné à l'entrée
  •  - … et est sur-incliné à l'entrée des corkscrews
Et c'est là que rentre en jeu les trains MK-1212 ! 🙌 Non parce que je n'imagine pas les grimaces qu'on aurait fait dues aux baffes qu'on aurait reçues avec les anciens trains sur les portions que j'ai évoquées (notamment après les loops et avant/après les corkscrews).

Punaise, oui, les nouveaux trains Vekoma sont vraiment une révolution sur ce genre de parcours trop brut ! 😍 Vraiment, bien qu'il y ait encore des secousses, on ne se soucie vraiment plus d'avoir la tête qui cogne contre les harnais tellement ceux-ci sont laaaaarges. 🙂 En gros, le tour devient vraiment plus que profitable. Space Mountain voire même Goudurix devraient VRAIMENT être mis à jour avec ces véhicules ! 😍

Alors, il reste un petit hic mais ça n'intervient pas à cause des secousses mais plus au niveau de l'ergonomie : le harnais agit comme une ceinture de sécurité rigide qui vient se plaquer contre votre corps, et avec notre challenge des 10 tours (uh uh), à long terme, ça serrait un peu sur mes clavicules donc ça devenait pas très agréable. C'est le fonctionnement du harnais, même en ne serrant pas beaucoup, la partie rigide plaquera quand même les formes de votre corps. M'enfin bon, ça restera toujours mieux que ce qu'on a sur Space ou Goudu' et c'est à titre exceptionnel de rester dans le train. x)

Alors oui, on avait bien fait 10 tours (quelle idée lui est passée par la tête quand elle m'a proposé ça… x)), car en début de soirée, l'accès était direct à tel point qu'on pouvait rester dans le train. x) A la base, le challenge était réservé au Baron mais vu que les temps d'attente gonflaient sur la Dive Machine, on s'est rabattu sur le Vekoma. 😜 (Baron, Python, ça se confondrait, allez)
Bon, au bout de 4 tours d'affilée et avec la fatigue, la tête prenait un peu cher. x) Jamais un repos entre coaster n'aura fait autant de bien. 😜 Puis le staff était vraiment trop adorable ! 😀

Vogel Rok (2 tours)

Dans la lignée Vekoma, je demande l'Oiseau Roc. Étrange nom pour un… étrange thème, s'il y en a un même. 😲
En fait, ce qui se remarque dans cette attraction, c'est juste son imposante entrée. =]

On n'aura jamais attendu sur les 2 fois qu'on l'a fait. Heureusement, parce qu'il n'y a rien à voir durant cette attente. x)
Même en se baladant sans faire attention, impossible de rater l'Oiseau Roc. D'ailleurs, [url=https://fr.wikipedia.org/wiki/Rokh]qu'est-ce que l'Oiseau Roc ?[/url]
Un gros oeuf est placé au-dessus de notre tête dans la file d'attente.
La vue sur la station une fois qu'on a traversé la "petite partie" de la file. Cette station n'a rien de joli par contre...
Une illustration du Vogel Rok avant d'embarquer.
L'allure des trains. À bord, les haut-parleurs sont installés en face et sur vos côtés, et sont d'une taille plutôt conséquente, assurant une diffusion sonore très bonne et claire malgré le vent qui soufflera contre vous. 🙂
Je pourrai presque comparer Vogel Rok au Night Hawk de Phantasialand, hormis que c'est un peu plus court.
Le tour est synchro avec une soundtrack embarquée et le son est plutôt de bonne facture faut croire.
Après, il n'y a vraiment rien à voir, hormis quelques oeufs d'oiseau, des flashes de photo, et des LED annonçant la fin du parcours. x) Ah, y a un peu de laser aussi pour les freins de mi-parcours.

Alors, on n'a pas de référence de vitesse vu que c'est complètement dans le noir, mais je trouve que ça va agréablement vite, notamment quand ça redescend la seconde fois. 😊 C'est confortable et ça ne secoue pas, heureusement car on ne saurait pas anticiper. Maintenant, il aurait été souhaitable d'avoir un parcours quand même bien plus long vu comment c'était agréable, surtout qu'aujourd'hui, il faisait bien chaud et ce coaster proposait un intérieur bien climatisé. Rajoutez le vent qu'on se prenait à bord et je ne voulais plus descendre du train tellement la température était au top ! 😜

Villa Volta

Toujours chez Vekoma, on quitte les coasters pour se pencher sur la Mad House locale qu'est Villa Volta.

Du point de vue extérieur, on aurait dit un simple petit pavillon servant de décor. On douterait de la présence d'une attraction à l'intérieur tellement le bâtiment est bien placé, en pleine forêt, avec son petit jardin.

Bon par contre, au niveau de l'histoire, hormis un petit panneau français qui explique les prémices de la malédiction, on n'a rien compris du tout. Tout le pré-show s'effectuait en néerlandais alors autant dire qu'on a lâché l'affaire au bout de deux phrases. x)
Vous pouvez presque trouver ce genre de demeure dans les quartiers les plus huppés des grandes villes. x) On ne dirait presque pas une attraction, hein ?
Au moins un truc qu'on comprendra un chouya. =]
Les décors avant le pré-show ne répondent pas absents, montrant une fois de plus qu'Efteling ne blague pas avec la thématisation. 😍 Et surtout, faut voir la qualité du décor quoi !
Ce monsieur n'a fait aucun effort linguistique pour nous ! 😆
Mais je crois que ce Monsieur a pillé plein de choses aussi...
Le selfie qu'il faut ! ;D Fake selfie mais pas grave. x)
Nous voilà installés dans la maison ! C'est d'un style... ancien, mais propre. =]
La malédiction commence.
... et elle a du mal à se faire entendre dans cette Villa. x)
C'est un peu difficile d'être au plafond, vous m'voyez.
Même si on finit par y arriver mais après tant d'efforts. 😛
Pour ce qui de l'attraction elle-même, ça a du mal à tourner au début, mais ça finit par y arriver, en prenant son temps quand même. x) La salle est plutôt grande aussi, la thématisation est respectée mais faut aimer ce genre de décor.
Par contre, j'avais l'impression que ça penchait énormément au niveau des sièges, ce qui n'était pas si désagréable que ça.
Au niveau de la musique, j'avais entendu quelques petits fragments par-ci par-là il y a longtemps, mais je ne la trouve pas exceptionnelle en soi.

Stoormtrein

Le petit train à vapeur. Rien de spécial à signaler, hormis qu'il est super utile pour aller d'un bout à l'autre du parc sans marcher. 😜

On sera parti de la Villa Volta jusqu'à Python grâce à lui. Les jambes ont été contentes. x)
Je vous avais prévenu que c'était la journée du selfie ! À la demande de ma penpal quoi ! 😀
La station de train côté Python. On ne se croirait pas dans un parc à thèmes, ou alors un parc à thèmes très pointilleux. x]

Piraña

Ou l'attraction de Maurice 😜

Les rapides du parc, qui étaient assez prisées toute la journée avec la chaleur qui tapait ce jour là. 🙂
On aura attendu en début de soirée pour se les faire, avec la petite dizaine de minutes d'attente.
Des bouées, bien utiles quand une canicule se pointe. =]
De l'extérieur, ça semble un peu mou comme ça va un peu lentement... Mais on sait bien que la vitesse ne fait absolument pas tout ! 😛
L'attente nous guide vers le temple...
Et ce temple abritait le quai rotatif d'embarquement ! D'ailleurs, la paroi n'est pas vilaine sans parler de la statue qui me faisait de l'oeil.
Le mur du lift final était décoré aussi. 🙂
Pas besoin de décrire cette image hein. 😛
Je ne dirai pas que le parcours soit mou, mais les remous sont plutôt puissants, la déco péruvienne est présente par-ci par-là et surtout, le parcours de water ride est extrêmement long ! En plus de ça, la bouée ne dévale pas les rapides à grande vitesse donc le voyage se fait très profitable. 🙂
Puis ça mouille comme il faut, sans trop arroser. Le soleil s'était réfugié derrière les nuages à l'heure où on l'a fait, mais ça restait agréable. 🙂

Spookslot

Je ne suis pas si sûr qu'on pourrait catégoriser ce bidule comme attraction mais on va quand même l'affirmer. Spookslot, c'est un peu la "maison hantée" d'Efteling, mais pas sous la forme du dark ride qu'on le connait habituellement…
Ce serait même plus un dark show indoor. Le combo parfait pour l'étranger qui souhaite comprendre ce qui se passe ! 😆 Non parce que déjà au niveau du pré-show, en attendant que les portes s'ouvrent, on ne sait pas ce qu'il faut vraiment faire, mais alors dans le main show, on ne comprend pas pourquoi il se passe ça. x)

En gros, on traverse la file d'attente bien dans le noir, et qui semble plutôt jolie quand c'est animé, jusqu'à arriver aux portes. On attend qu'elles s'ouvrent puis on se retrouve en face d'un joli décor derrière une grosse vitre. Et là, c'est une espèce de spectacle qui se passe avec des automates qui se déclenchent au fur et à mesure sur un fond musical et avec effets de lumière. Et puis zou.
Rien de hanté, rien d'effrayant hormis que ce soient des fantômes ou autres trolls et surtout, rien compris. x)
L'entrée en dit long sur ce que c'est, tiens ! =]
Ce serait presque creepy !
On va rentrer dans une secte ?
Ce truc faisait le pré-show, mais je vous laisse deviner en quelle langue. x) Et il n'osait pas se montrer en plus !
Ah si... je ne sais pas si c'était effrayant ou non. =]
Et voilà la scène qu'on voyait durant... le main show. 😲 Évidemment, au début rien n'était visible puisque rien n'était éclairé, mais ça s'est fait au fur et à mesure pour être comme vous voyez là. 🙂

PandaDroom

Un cinéma 3D, idéal pour se reposer les pieds un bon quart d'heure si ce n'est plus en comptant le pré-show.

Alors ce film me disait quelque chose, et c'est lorsque j'ai revu la tortue que je me suis souvenu qu'il était diffusé au cinéma 4D d'Europa-Park durant l'année 2003/2004 je crois. Un film en relation avec la nature et les conséquences de l'être humain, etc, etc. Le tout soutenu par la WWF évidemment.
Bon, le rapport avec le panda, faut le trouver, si ce n'est qu'on le voit uniquement qu'à la fin du film et quelques images dans le pré-show. x)

Rien à dire de plus hein, c'est mignon, sans plus. On sent aussi les évolutions techniques côté graphisme entre l'année de ce film et aujourd'hui : c'est nettement plus détaillé de nos jours ! x)
L'accès au PandaDroom est rempli de petits souvenirs sympa comme vous pouvez le constater. =]
On nous prépare notre arrivée avec de la fumée, tiens. 😛
C'était le pré-show. Avec de belles images animalières.
Par contre la salle de cinéma était très très grande. 😲
Et il y avait même cet arbre géant au-dessus de notre tête pour être mieux intégré à l'environnement ! x)
À la sortie, il y avait d'autres jolis spots souvenirs ! Vous pouvez retrouver les animaux du films à l'honneur, et même un petit snack.
Sans oublier le panda.
Et miss tortue, évidemment. =]

Gondoletta

La planque d'Efteling pour s'isoler de tout le monde, rester en intimité si vous êtes en amoureux et/ou savourer les délires entre amis sans déranger personne. =] Il s'agit d'une très longue croisière de 20 minutes sur le lac central du parc.
Idéal en soirée, hors des rayons du soleil tapant, pour récupérer comme il se doit.
De plus, comme il s'agit de la nocturne aujourd'hui, on aura pu apprécier les quelques scènes de concert qu'il y avait dispatché un peu partout sur le parc. 🙂
On ne peut plus reposant comme balade. 🙂
Ça manquera peut-être de petites décorations ou animations.
The self[...]
On déplorera peut-être un manque de décoration ou de thématisation pour le plaisir des yeux mais le repos compense bien le tout. 🙂

Monsieur Cannibale

Derrière ce nom barbare se cachaient juste… de simples "tasses", ici des chaudrons comme à Astérix. 😜 On n'aura pas à trop réfléchir sur le thème hein, c'est bien du cannibalisme. 🙌

Mais mieux : pour accompagner notre cuisson, l'attraction se dote d'un loop sonore qui n'est autre que la chanson du même nom de l'attraction chantée par Sacha Distel ! 😜 En français donc ! On était bien content de savourer le tour avec une chanson française certainement reconnue par les plus anciennes générations. 😉
Mais que va-t-il nous arriver ? x)
La déco centrale était rigolote. 😛
[align=center][i]En le voyant sortir de son camion
Chasser les papillons d'Afrique
Les cannibales en le traitant d'espion
L'arrêtèrent sans façon de suite
Il essaya de leur parler Anglais
Espagnol, Portugais, Chinois
Mais en voyant leurs mâchoires
Qui s'ouvraient
Il se mit à hurler d'effroi

Oh, Monsieur Cannibale,
Je n'veux pas mourir
Monsieur Cannibale
Laissez-moi partir

Il leur montra son briquet, son stylo
Sa montre et les photos d'sa femme
Il leur chanta un grand air de Gounod
Des chansons d'Adamo, que dalle !
Il leur fit voir des journaux de Paris
Personne ne réagit, non plus
Désespéré il sortit des revues
Remplies de filles toutes nues, et dit :

Oh, Monsieur Cannibale,
Je n'veux pas mourir
Monsieur Cannibale
Laissez-moi partir

Quand le grand chef aperçut ces revues
Qu'il vit toutes ces filles nues, il rit !
Mais dans sa tête une idée saugrenue
Une idée farfelue surgit
Dans une case où était son harem
Il entraîna lui-même le gars
Qui en voyant les femmes se ruer sur lui
Avec tant d'appétit, hurla :

Oh, Monsieur Cannibale,
Je n'veux pas mourir
Monsieur Cannibale
Laissez-moi partir

Pendant huit jours, il resta enfermé
Et dut se partager, en vain
Et comme déjà il n'était pas bien gros
Il perdit vingt kilos, au moins
Quand arriva l'instant où le grand chef
Lui fit comprendre par geste, Allez !
Prends ton camion et retourne chez toi
Le pauvre homme s'écria : Jamais !

Monsieur Cannibale, je n'veux plus partir
Monsieur Cannibale, j'aime mieux mourir ![/i][/align]
Alors par contre, il était quasiment impossible de tournoyer à fond notre chaudron. Le parc a serré à mort le disque de rotation ce qui ne nous permettait vraiment pas de faire les abrutis dans le chaudron… N'y avait plus qu'à se laisser emporter sous la chanson du coup. x)

Aquanura feat. Tiësto

Pour clore cette pure aventure au-delà des limites, jusqu'aux sans limites, rien de tel qu'un plaisir visuel à la sauce Efteling : Aquanura, le show aquatique de fin de journée.
D'ailleurs, très bon point d'organisation : le spectacle est représenté plusieurs fois ce soir là, toutes les heures à partir de 20h45. Ça évite justement que tout le parc ne s'attroupe au même endroit et ça permet d'admirer confortablement le show vu que les gens ne se bousculent pas. Et pour les plus grands adorateurs, il y a moyen de voir cette merveille de plusieurs angles de vue différents en changeant de place à chaque représentation. 😛

On ne fera pas polémique sur l'Efteling qui a copié Disney ou quoi, parce que copie ou non, Efteling a concocté un truc tout simplement détonant !
Rien à voir avec le Dreams! de Disneyland Park, Aquanura serait plus comparable au World of Colors de Disneyland, les projections d'écran et certainement quelques effets en moins… Mais on s'en fiche franchement car la satisfaction de profiter du spectacle est là ! 😀 Puis bon, je ne pourrai pas comparer WoC vu que je ne l'ai pas vécu encore. =]

Alors, j'ai spécifié « feat. Tiësto » car on aura bénéficié du spectacle avec la bande-son composée spécialement pour le parc par DJ Tiësto, et du coup, cette version devient ma référence. =]
Je ne vais pas décrire en détail ce super show, voyez juste quelques photos que j'ai pu vous prendre, et je vous laisse également la vidéo officielle faite par Efteling de cette version feat. Tiësto.
On n'aura pas fait ça, qui était juste en face de là où on regardait le show !
C'est parti, on ouvre grands les yeux, et on se tait. x)
Le petit point noir en bas à gauche, c'était une petite poule d'eau qui profitait du spectacle encore plus près que nous ! x) Et elle n'a pas bougé même pendant les grosses projections ! 😆
Joris !
Les deux éléments de la nature, en alliance pour un délice visuel.
Et si ça ne vous a pas suffi, voyez (sans donc le vivre) le spectacle filmé par les soins du parc, en compagnie de Tiësto. ;D Hypnotisant vous dis-je !
Je vais être simple et direct : Aquanura est juste vraiment sublime à voir ! Tout comme Dreams! (voire WoC), c'est le genre de spectacle où il ne suffit pas de profiter avec les yeux pour le savourer, non. Il faut le vivre sur place pour que ça prenne toute son importance !
Jamais je n'aurais cru que de simples jets d'eau pouvaient être aussi beau à gérer, encore plus couplés à des spots de lumière de toutes les couleurs !
Et cette soundtrack : juste ultra prenante ! 😍 Alors, de mon avis personnel, je trouve qu'utiliser un style trance/techno pour ce genre de spectacle met tout le monde d'accord (surtout que si je ne me trompe pas, les néerlandais aiment plutôt ce genre de style). C'est rythmé, c'est entraînant, et ça booste le spectacle comme il se doit !
Après, je ne sais pas ce que vaut la soundtrack "classique", mais je doute que ça soit aussi rythmé, d'après les quelques échos que j'ai pu entendre… Faudra revenir quoi ! 😛

Conclusion

Après cette pure journée à s'en être pris plein la figure, j'en déduis qu'Efteling est devenu mon parc préféré ! 😍 Et puis je ne pouvais pas trouver mieux comme délire grâce à la venue de ma super Carole ! Je remercie encore ma penpal d'avoir accepté de venir et braver tous ces kilomètres pour cette journée dont les résultats ont dépassé nos attentes ! 🙌

Pour transporter de la magie jusqu'au yeux, pas besoin de s'appeler Mickey car Efteling le prouve très clairement avec un parc ultra décoré et une thématisation très appliquée !
Pas besoin de proposer l'attraction la plus rapide ou la plus haute pour être le meilleur et pour preuve : une bonne thématisation, des décors appliqués, et cela suffit pour qu'une attraction quasi du même genre dans un autre parc soit extraordinaire à Efteling en proposant une expérience au top. Je pense très fortement à ce Hollandais Volant par exemple, mixant dark ride inquiétant et coaster agréable. Sinon, le Baron est aussi un bon exemple de sensations extrêmement bien thématisées !

Puis pour gagner davantage de points, le staff du parc est super accueillant, le prix d'entrée n'est pas excessif (cf. Carole - encore moins pour les détenteurs du pass Europa-Park, pensez-y ! 😜), la bouffe n'est pas trop mauvaise pour un prix convenable et la gestion des attractions est super.
Et la surprise de la journée, c'est qu'on n'aura finalement pas beaucoup attendu ! Avec ce soleil, on s'était attendu à une grosse foule vu que c'était la première nocturne de l'été en plus de l'ouverture du Baron, mais que nenni ! En pleine aprem, n'avoir que 20 minutes d'attente maximum, c'était juste le pied, mais la canicule devait y être pour quelque chose. 🙌
Et en plus, pour un plus grand confort de visite, si vous vous organisez bien, vous pouvez profiter de ce magnifique parc jusqu'à pas d'heure avec les nocturnes d'été ! 😛 (Mais croyez moi, de l'ouverture jusqu'à minuit, ça peut être très très long une fois le tout bouclé…)
Il est maintenant temps de rentrer... ☹️
Y a pas photo, il est clair que je reviendrai dans ce merveilleux parc qui, en plus, est ouvert toute l'année ! 😍 Vivement vivement !

[BONUS] Japan Expo 16ème impact

Je ne vais pas m'attarder davantage sur la célèbre convention mais je partage quand même le peu de shoots qu'il y a eu. =]
Un merveilleux coin de paradis pour les gamers. x)
Les immanquables Free Hugs, des plus classiques, aux plus complexes, en passant par des insolites. =]
Le nouveau Mario, sur Wii U.
I Just Dance, sur le stand Epitanime. 🙌
C'est Carole qu'a pris ça. x)
Panoramique du stand Final Fantasy.
Un truc que m'a fait goûté Carole. Alors honnêtement, ce n'est pas mauvais, mais je ne suis pas pour autant fan.
Fallait bien le faire à la J.E. aussi ! 😛 Même si ce n'est pas aussi bien qu'être à Efteling ! 😍
Back-On, pour les fans d'entre vous. x)
Le cadeau pour ma [s]groupie[/s] penpal. x)
La vue panoramique, de là où on a pioté en plein aprem. x) Ce trip était hors limites je vous dis !
Concernant le salon en lui-même, je n'y trouve vraiment plus d'intérêt et ça devient vraiment trop commercial. A moins de venir pour faire des Free Hugs par-ci par-là (ou tenter de pécho vu que c'est un état d'esprit trèèèès ouvert x)), je ne vois plus grand chose d'intéressant à découvrir là-bas. Pour me justifier de ma présence, c'était juste pour accompagner my penpal jusqu'au bout de notre aventure de folie qu'on avait préparé depuis pas mal de temps. 😛
D'ailleurs, sachez qu'on était rentré à Lille à 2h la veille, pour repartir en direction de Villepinte à 6h et arriver à 8h15. x) Trois heures de sommeil entre Efteling et la J.E., après 20h d'activité éveillé. J'estime que pour l'importance des événements, on a été Beyond limits, until no limits ! 😛

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
À propos de ce parc
Efteling
Pays-Bas - North Brabant
Il y a 8 montagnes russes en opération dans ce parc.
Les avez-vous déjà faites ? Vérifiez et enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n !
À propos de l'auteur
Tony-Coasterrider
Fondateur
Comptabilise 402 montagnes russes différentes à son actif.
Pensez-vous faire mieux ? Enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n et comparez !