Avant-première de Krampus Expédition à Nigloland — 11 juin 2021

Avant-première de Krampus Expédition à Nigloland — 11 juin 2021

Published by Tony-Coasterrider | Reading time: ≈ 23 minutes

Introduction

Juste un jour avant sa réouverture le 12 juin 2021, Nigloland a convié les fans du parc et les coaster-fans pour tester en avant-première Krampus Expédition. Tout comme au Parc du Bocasse la semaine passée, les fans ont été nombreux à répondre à l'appel ce qui a permis de faire de nouvelles rencontres comme des heureuses retrouvailles. De quoi découvrir notre troisième nouvelle attraction de la saison 2021 encore dans de folles ambiances !
On arrive, on arrive !
Notre point de rendez-vous se rapproche, avec une skyline reconnaissable et particulière dans ce relief.

Krampus Expédition

Cette dernière production signée Mack Rides est un Water Coaster que Nigloland a cherché à concevoir depuis 2017. Du haut de ses 28 mètres, la voie se fait remarquer avec son bleu turquois assez vif. Le parcours survole les routes d'accès à l'Hôtel des Pirates et une petite zone de son parking.
Les courbes de Krampus Expédition s'affichent à notre approche de l'Hôtel des Pirates. L'attraction en impose pas mal et passe pas loin au-dessus des voies de circulation.
Quelques visiteurs particuliers sont déjà sur place. 😜
2 attractions, 1 voiture : un point commun, un nom relie les 3.
Les courbes sont plutôt bien dessinées et annoncent un voyage en douceur avec des belles transitions de virages. Visuellement en tout cas, c'est l'impression que ça donne.
Et si nous admirions (d'un peu plus près) les courbes de la partie principale ?
Faisons le tour du propriétaire, notamment la partie coaster, qui est naturellement la partie la plus sensationnelle de l'attraction.
Une partie du tracé survole le parking et la route d'accès de l'hôtel du parc.
Close-up sur les courbes.
Pour voir « la partie la plus jolie » (l'univers thématisé, tout ça), il faut se rendre dans le parc. Nous y découvrons alors la tête du Krampus, qui avait beaucoup circulé ces derniers mois sur les réseaux (et alimenté pas mal de débat par ailleurs). Néanmoins, toute la partie du "run out" est très agréable à regarder et le parc a bien travaillé cette partie.
Le paysage est très agréable à regarder.
Les premiers convois nous montrent leur performance. Pas mal.
La jolie barque qui vous emmènera en expédition. Ça change des bateaux de Poseidon qu'on a bien l'habitude de voir !
Comment différencie-t-on des coaster-fans de touristes en vacances ? Eh bien… ça pourrait être un bon sujet de philosophie au baccalauréat, ça !
Admirons de plus près la tête du Krampus.
Bien que cette tête soit l'une des parties les plus visibles de l'extérieur de l'attraction, il ne faut pas s'arrêter qu'à elle. Il y a encore plus de jolies choses à voir dans le « pre-show » qu'est la file d'attente. Mais s'il y avait un effet plus « effrayant » à faire, j'aurais préféré orienter la tête côté drop, comme Tonnerre de Zeus.
Avant de rentrer et découvrir Krampus Expédition, Rodolphe Gélis, le directeur de Nigloland, a tenu à nous remercier de notre présence et a officiellement inauguré l'ouverture de l'attraction. Nous y découvrons alors l'entrée et un joli chalet qui y abrite la station et une très belle file d'attente remplie de petits détails soigneusement travaillés.
Rodolphe Gélis nous a fait un petit speech de présentation avant d'inaugurer Krampus Expédition. Tous les fans présents étaient ravis.
Votre expédition commence par ici ; vous ne pouvez pas louper l'entrée ! Peu importe si vous en savez peu sur le mythe du Krampus, vous pourrez en apprendre un peu plus dans la stand-by line…
Ce chalet paraît anodin mais il abrite bien la station, et bien d'autres choses.
Le début de la file d'attente vous permet d'avoir cette vue sur la tête du Krampus.
Le retour au bercail après une fraîche promenade.
Mais quel clin d'œil monumental de la part du parc : toutes les plus grosses attractions aquatiques des autres grands parcs internationaux sont affichés ici. Pour les véritables fans, c'est génial ! 😍
La file d'attente fait un peu guise de "pre-show" : juste après être passés au-dessus de la station, nous rentrons dans une pièce qui rappelle fortement l'ambiance sombre des mazes d'Halloween. Une introduction parfaite qui concorde parfaitement avec la légende peu réjouissante du Krampus, pour rappeler aux enfants ce qui peut leur arriver s'ils ne sont pas sages. L'immersion est réussie mais pas sûr que les plus jeunes apprécieront de rester longtemps par ici. 😜 Pour les plus observateurs, cette zone leur permettra d'éveiller leur sens de fans en trouvant plusieurs détails liés à l'univers des parcs d'attractions… concurrents si l'on puit dire. 😉
La file d'attente a été extrêmement bien travaillée pour une immersion complète. Celle-ci fait guise de pré-show pour les plus attentifs. Les sens visuels et auditifs sont mis à l'honneur sur cette partie, bien qu'elle pourrait être plus effrayante pour les plus petits. (Ne vous jugez pas au rendu de la photo, l'environnement est beaucoup plus sombre en réalité ; la caméra ayant réussi à capter les moindres rayons de lumière pour réussir le cliché.)
Il y a plein de détails pour park-fans dissimulés dans la thématisation qui est bien travaillée avec soin.
En quittant la "dark zone", nous traversons une salle plus aérée contenant plusieurs éléments et indices sur l'exploration et preuves de l'existence de Krampus. Il y existe notamment un sacré squelette de jeune Krampus, qui est très impressionnant. N'imaginons alors pas quand il sera plus âgé !
L'immersion dans le thème de l'exploration est réussie grâce aux nombreux petits détails par-ci par-là.
Notre rencontre de la nuit nous avait prévenu de sa présence dans Krampus Expédition : nous l'avons intercepté ! 😜
Squelette de jeune Krampus visible en échelle… 1:1 ? 😅 Mais voilà un détail qui ne manquera pas aux visiteurs qui patienteront encore quelques minutes avant d'embarquer. Pas sûr que les plus petits apprécieront… 🤪
La légende existe alors !
Quelques pas supplémentaires à faire, et nous arrivons enfin à l'embarquement. Vu comment les bateaux peuvent défiler, nul doute que le mouvement devrait être assez régulier dans la file.
L'embarquement à bord des bateaux de l'expédition se fait une fois que vous avez pris connaissance de toute l'histoire du Krampus dissimulée dans la file d'attente.
Et on met l'accent sur le É, « ex-pé-dis-sion », et non "Expedishaun", à l'anglaise.
Un bateau rempli d'influenceurs ; ce serait une certaine perte si celui-ci venait à couler ! 😅
Une fois tout le monde confortablement installé, le bateau part pour l'expédition et prend un premier canal aquatique. Nous apercevons quelques chalets le long de la voie (toujours en cours de montage en ce jour de visite), et l'on nous fait savoir que d'autres éléments de décoration seront mis en place sur cette partie d'introduction. Arrive ensuite la longue ascension du lift qui se présente en face. Cette montée en impose, les choses sérieuses commencent !
Krampus donne des points de vue alternatifs intéressant sur Alpina Blitz, notamment dans le lift.
Vous n'aurez que quelques secondes pour profiter de la vue au sommet, avant de plonger grâce à un virage plutôt bien incliné. La prise de vitesse se fait naturellement et les premières sensations se font ressentir, avec une force positive maximale de 3.3 G en bas de la courbe !
Et hop, le premier bateau de fans de la journée !
Premières vitesses !
Là où dans Poseidon d'Europa Park (qui était jusque là, la référence du Water Coaster européen), on appréhendait de se faire valser à gauche à droite dans ce genre de descente, cela passe bien mieux sur Krampus Expédition. Mais, cela n'est malheureusement pas parfait : des vibrations se font bien ressentir, gâchant un peu la fluidité du voyage qu'on croyait admirer depuis l'extérieur. Bien dommage alors que l'attraction est flambante neuve.

Les vibrations se calment légèrement en prenant un changement de direction, permettant au bateau de prendre un virage montant dans l'autre sens pour se préparer au plongeon final. Encore une fois, la première partie de la demi-hélice montante n'est pas exempte de vibrations et cela noircit un peu le tableau.
Une demi-hélice montante, puis c'est le grand plongeon !
Le twist passe sans à-coups, mais les vibrations noircissent cette partie du voyage.
C'est parti pour le plongeon de 29 mètres !
Enfin, vient le moment que tout le monde attend : le plongeon final de 29 mètres de haut. Après avoir enchaîné les courbes, le bateau n'est nullement ralenti sur cette petite zone avant la "final drop", et fonce à toute vitesse vers le sol avant de se redresser sur un "bunny hop" final, où les passagers subiront une force positive de 0.2 G. Avec de telles statistiques, pas d'air time au programme (comme les plus enthousiastes n'arrêtaient pas d'évoquer), mais un très bon float time qui donne une chouette sensation d'apesanteur à ce niveau ! Puis c'est le splatch final derrière, où le bateau ralentit progressivement de sa course effrénée.
Et run out.
Le second canal aquatique permet aux passagers de se remettre du voyage tout en ramenant doucement les bateaux vers la station. Ils pourront également profiter de l'arrivée des autres embarcations sur le "run out" si les cycles sont réguliers. C'est après environ 3 minutes et 30 secondes de voyage que les passagers peuvent alors parler à leur entourage de leur expédition autour du mythe du Krampus.
Paisible retour vers la station de débarquement.

Krampus Expédition : notre avis

Nous trouvons l'attraction très belle, c'est indéniable ! La thématisation est le point fort de Krampus Expédition grâce à un travail appliqué et où les détails ont été bien soignés, notamment la file d'attente qui est très immersive. Le cadre du second canal aquatique est sublime vu de l'extérieur et crée un paysage artificiel des plus reposant. Le placement de l'attraction a été bien réfléchi pour que tout cela concorde.

Concernant le coaster en lui-même (et notamment la partie coaster), le parcours est plutôt original et permet de casser les habitudes qu'on a avec Poseidon. Cependant, c'est quand même un peu court (on aurait peut-être aimé quelques virages supplémentaires sur le parcours. 😜), et le voyage est terni par des vibrations assez indésirables. Pour du neuf surtout, on aurait préféré que ça passe plus en douceur.
Pour autant, l'attraction délivre de bonnes sensations avec de bonnes forces G dans les virages, mine de rien, et aussi un très chouette float time avant le run out. Il est satisfaisant de faire, et refaire l'attraction, notamment par les jours de fortes chaleurs et celle-ci trouvera son public à coup sûr.
Prenez de la hauteur avec notre drone pour admirer Krampus Expédition sous un angle de vue alternatif…
Une photo, deux layouts entiers dans le cadre : check! ☑️👍

Voyagez à bord de Krampus Expédition

Et si vous faisiez un tour de Krampus Expédition ? Embarquez pour un aperçu virtuel (qui ne rendra certainement pas aussi bien qu'un véritable tour IRL) et profitez d'une petite virée aquatique en hauteur sous la belle météo qui nous a été offerte ce jour !
Nous ne l'avons jamais fait auparavant : Krampus Expédition est le tout premier Water Coaster à laquelle notre caméra est accrochée.
Chez Coasterrider, je me plie en 4 pour vous dégotter la meilleure "POV video" d'un coaster ! 😂💪
Embarquez pour un tour sans filtre ni correction post-prod sur Krampus Expédition ! Vous constaterez alors les vibrations qui sont dues non pas à notre système de fixation, mais bien la montagne russe en elle-même… Au moins, on a voulu vous mettre une excellente vue sur les rails !

Krampus Expédition : visite des backstages

Après avoir bien profité de la partie visible du coaster, Philippe Dinant, le directeur technique de Nigloland, a convié tout le monde à découvrir la magie qui fait tourner l'attraction. Visite technique des coulisses de Krampus, tenez-vous bien.
Passons à l'aspect plus technique de l'attraction.
Ce panneau de commandes semble bien plus fourni que celui d'Orochi.
Bien entendu, nous ne sommes pas encore dans les garages techniques avec une telle vue, mais c'est pour bien amorcer le tour.
Qu'est-ce qui se cache derrière cette porte secrète ?
Tout commence par la découverte de la zone du transfer track. Une première explication technique y est tenue avant de découvrir la suite.
C'est Philippe Dinant, le directeur technique de Nigloland, qui joue le maître de visite des coulisses de Krampus Expédition.
Regardez tout ce beau monde attentif.
Bien caché en zone de débarquement, le transfer track assure une entrée/sortie des véhicules en un rien de temps, sans avoir à les pousser manuellement.
Après une démonstration du fonctionnement du système, tout le monde découvre un grand hangar qui fait office de bâtiment de maintenance de l'attraction. Nous y apercevons les bateaux alignés les uns derrière les autres sur une voie rectiligne.
Après avoir pris le temps d'admirer ces bateaux bien rangés, c'était le moment d'écouter le cours technique présenté par Philippe Dinant qui dévoilait tous les secrets possibles sur l'attraction.
Philippe a profité de cette visite dans les garages pour nous expliquer plus en profondeur les aspects techniques de l'attraction.
Le directeur technique a été très professionnel et précis dans les explications.
Krampus Expédition occupe une surface totale de 8 500 m². La réalisation des tâches les plus importantes était celle des infrastructures en béton : 2 000 m³ ont été coulés, et qui ont demandé 1 600 heures de travaux pour la création du lac, le déversoir, la fosse ou encore le soubassement de la station. À côté, 160 tonnes d'acier ont été utilisés pour l'ensemble des massifs et l'implantation de la structure en béton.

Il aura fallu 8 semaines à Mack Rides pour monter la structure métallique en collaboration avec l'entreprise RCS, qui installe des montagnes russes tout autour du monde.

Krampus Expédition est le premier Water Coaster Mack Rides au monde à posséder ce genre de rail (à son ouverture). Un segment de rail transportable mesure 12 mètres et tous les éléments de celui-ci sont soudés. Sur les anciens modèles de Water Coaster, un segment mesure 3 mètres avec 4 éléments à fixer pour constituer le rail. L'attraction était un certain challenge pour Mack Rides : pour respecter les nouvelles normes que le parc imposait sur la montagne russe, le constructeur devait évaluer des nouvelles versions de bateaux, adopter une nouvelle structure et travailler les résistances, sans savoir quel poids cela ferait. Le parcours a été crée de sorte que les bateaux ne doivent pas dépasser un certain poids. Le projet avançant, le constructeur a réussi à obtenir la résistance et le respect de la norme avec des bateaux du même poids que ceux du Poseidon : 1 460 kg.

Une grande partie des essais se sont consacrés au réglage de l'eau : il fallait ajuster le juste niveau de celle-ci pour obtenir un freinage sécurisé et pas trop brutal. Avoir un splash spectaculaire est idéal, mais quoiqu'il arrive, il n'est pas possible de jouer sur l'effet de celui-ci : l'eau sert uniquement à obtenir une décélération naturelle dans ce type de coaster. S'il n'y a pas assez d'eau, le bateau ne ralentit pas assez et l'attraction se met en arrêt pour la sécurité. S'il y en a trop, celui-ci mettra plus de temps à revenir en station, ce qui n'est pas en adéquation avec l'objectif d'absorption de 811 personnes par heure fixé par le parc. Les pompes délivrent 12 000m³ d'eau par heure et le coaster consomme 500 kWh d'électricité, majoritairement utilisés par les pompes.

Aux premiers essais, le splash était spectaculaire, et le bateau flottait comme il fallait. Mais, car il y a un mais : il y avait beaucoup trop d'eau qui rentrait dans le véhicule. Il fallait trouver une solution, et heureusement, Mack Rides l'avait déjà : il ne fallait pas jouer sur le niveau de l'eau, mais ajouter un petit add-on sur le bateau. Par conséquent, une petite languette en caoutchouc a été ajoutée autour du bateau qui permet de limiter l'arrivée de l'eau dans le bateau. Cette solution trouvée par le constructeur avait été demandée suite à des expériences en Australie où il était demandé de pouvoir faire une attraction de ce genre en costard-cravate. 🙂
Pour éviter que les visiteurs soient submergés lors du run out, le parc a demandé a Mack Rides si une solution existait pour limiter les éclaboussures. Le constructeur a ainsi proposé, comme solution, cette languette qui fait le tour du bateau, et qui évite que trop d'eau arrive à bord du bateau.
Un point où le parc a mis beaucoup d'énergie sur le projet : la qualité de la peinture. Avec l'eau, le calcaire, les UV…, il était évident que la couleur n'allait pas rester vive avec le temps ; le but étant de conserver au maximum l'éclat comme à la livraison. Pour cela, le parc s'est orienté vers un choix couteux mais qualitatif : les équipes ont demandé à Mack Rides de livrer la structure de Waldkirch vers une entreprise française spécialisée dans le centre de la France, près de Moulins (Mack Rides ne pouvant pas répondre aux critères demandés par Nigloland), qui a traité, complètement métallisé, et thermolaqué 3 couches les rails. Ce n'est qu'une fois le traitement terminé que les éléments sont arrivés sur le parc. Philippe admet la complexité logistique, de planning, et de coût, qui permet d'obtenir en échange une qualité réelle.

Pour en finir avec la peinture, le choix s'est porté pour une couleur avec 98% brillance. Petite information complémentaire : le nuancier RAL est le même que celui du défunt Bobsleigh.
Close-up sur les diverses roues de maintien d'un Water Coaster Mack Rides.
Close-up sur le système anti rollback.
La suite de la visite s'est rapidement poursuivi autour de la tête de Krampus, où tout le système de gestion d'eau y est installé, permettant alors de créer cet effet de cascade au niveau de la bosse.
Profitons de ce point de vue particulier car la zone de prise n'est pas accessible publiquement.
La finale drop, 29 mètres de haut.
L'effet tunnel comme à la Poseidon a été repris ici pour un maximum d'effet de collision.
Angle de vue très particulier sous le rail au niveau de la tête du Krampus, où les forces positives passent précisément à 0.2 G. À cette mesure, nous ne parlerons nullement d'air time, mais sentirons plutôt un très bon "float time".
La tête du Krampus abrite tout le système de pompe à pression d'eau.
L'autre surprise réservée par Philippe en fin d'après-midi, était une visite technique « plus insolite » : le groupe d'invités était convié à grimper au sommet du lift pour profiter de points de vue inédits le tout pendant que l'attraction était en opération pour ceux qui préféraient rester « au sol ». 🙂
La poursuite de la visite technique de Krampus Expédition continue avec un accès au sommet du lift.
Par petits groupes de personnes, chacun a pu monter faire ses propres clichés exclusifs au sommet. Et comme vous le voyez avec Julien (Niglofan89) et Gaëtan de GFcoaster, tout le monde est bien sécurisé pour cet accès très spécial !

Baudrier et mousquetons de sécurité sont les impératifs pour cette activité réservée aux plus mordus de la passion.
Malgré la sécurité, nous avons pu embarquer notre (lourd) matériel pour capturer les meilleures images à partager !
Souvenirs très inédits !
Quelques détails sur le pré-lift.
Et voilà le passage d'un bateau très près de nous.
C'est non sans difficulté pour certains que nous atteignons les 28 mètres de Krampus Expédition.
Voilà une photo presque officielle !
Le tambour de barillet fait un bruit satisfaisant que vous connaissez très bien.
Petites lamelles de frein de friction.
Nous pouvons admirer de haut le premier plongeon des bateaux à ce niveau.
Nous disposons également d'une vue sur la partie aquatique finale. Dommage que la tête du Krampus ne soit pas orientée vers la descente ; cela aurait crée un bel effet de « mangé ».
Pour profiter de cette skyline de Nigloland, vous pouvez toujours tenter de monter au sommet du lift de Krampus. Mais pour faire plus simple, se retourner au sommet du lift suffira probablement bien assez.
Un petit selfie souvenir avec le talentueux guide technique de cet activité n'était pas de refus ! Philippe a dirigé l'opération comme un chef, sans avoir mis son humeur de côté. 😜
On termine le tour de Krampus sur cette photo-souvenir personnalisée des fans qui ont terminé cette sympathique journée en enchaînant les tours sans descendre du bateau.

Les bonus : Noisette Express

Ouvert en 2020, Noisette Express a remplacé la Chenille, une classique Pomme qu'on a bien trop l'habitude de voir partout où l'on va. 😜 Avec son petit univers tout coloré, ce kiddie coaster dégage un charme qui ravira les plus jeunes. Et pour les coaster-fans, cela fait un coaster de plus à faire, et Nigloland a réservé aux invités un petit moment de privilège pour faire et refaire cette petite montagne russe construite par Art Engineering GmbH. Elle roule très bien, c'est confortable, et c'est simplement amusant !
Après toute la découverte de Krampus, le parc a dirigé les invités vers l'univers de Noisette Express, la nouveauté 2020 qui a remplacé l'ancienne Chenille qui était présente dans cette zone.
C'est Art Engineering GmbH qui a construit le coaster.
Les vibrantes couleurs de l'univers satisferont le regard des plus petits.
Thomas s'engage avec enthousiasme dans l'univers de Noisette Express !
Noisette Express a immortalisé la présence de l'ancienne Chenille en lui dédiant un tout petit espace.
C'est ici que se prépare le périple de la noisette.
Et voilà un bien joli train rempli de fans heureux !
À quoi reconnaît-on des vrais coaster fans ? Grâce à la GoPro voyons, leur outil indispensable en 2021 (et surtout pour les Youtubeurs). 😜
Pour nous, on se contentera du téléphone et de nos simples selfies pour les souvenirs de nos propres aventures.

Les bonus : Alpina Blitz

Le parc n'a pas oublié la star des montagnes russes du parc et a bien tenu à y consacrer une petite session ERT pour nous !
Contrairement à la visite effectuée en octobre où il faisait plutôt frais, j'ai trouvé Alpina Blitz beaucoup plus satisfaisant à faire en ce jour ensoleillé ! Les air times portaient beaucoup mieux leur nom, et le train vibrait moins, laissant alors place à un voyage bien plus satisfaisant. Rien donc à signaler sur ce Mega Coaster, où il était très profitable de rester dans le train à l'issue de tous les tournages du jour à faire. 😌
Un autre programme d'ERT était prévu à bord de la star des montagnes russes du parc : Alpina Blitz.
Ce Mega-Lite de chez Mack Rides est bien l'incontournable de Nigloland.
La silhouette du layout est toujours aussi agréable à admirer.
Bunny hops!
Le début de l'aventure commence comme ça.
Tout le monde est heureux de pouvoir profiter d'Alpina Blitz sans attendre ! Et il ils le disent tous à leurs caméras ! 😜
Nous concernant, nous ne parlerons pas à notre caméra, mais lui ferons juste regarder la voie directement. Le temps de l'installation, cela permet d'avoir de jolis portraits du train.
Add-on installé.
Point de vue opérateur sur le panneau de commande.
Après toutes ces installations de caméra aujourd'hui, je profite *enfin* d'une pause bien méritée en restant posé dans le train ! 😌
La fin de l'ERT sur Alpina Blitz s'est conclue avec un aperçu sur les garages.
Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais vu le train rouge tourner sur Alpina Blitz. 😅
Terminons la section d'Alpina avec une vue du ciel sur le layout sexy du coaster.

Les bonus : Le Donjon de l'Extrême

Dernier bonus offert par Nigloland : quelques petits tours sur la plus grande tour de chute libre de France. Rien à signaler sur cette tour de Funtime, j'y avais déjà passé une heure sans descendre en octobre dernier. 😅 C'était peut-être un peu plus léger en ce jour à mon goût, malgré une chute qui dure agréablement.

Mais ce qui a relevé le niveau de l'attraction, c'était le Rafale de l'Armée de l'Air qui ne passait pas loin de la nacelle quand on était au sommet, et qui a ébahi tout le monde ! Évidemment, bien que les caméras et téléphones étaient autorisés sur l'attraction à ce moment, aucun fan n'a filmé ce moment inédit et rare… Bravo, quoi ! 😝
La journée n'est pas terminée ! 😜 D'autres ERT étaient planifiés à bord du Donjon de l'Extrême !
L'autrichien Funtime a construit cette très grande tour haute de 100 mètres, la plus haute de France.
Nous n'avons jamais fait d'onride sur des Free Fall Tower. Il faut bien une première fois pour tout, après tout.
Ça tient !
Les volontaires semblaient peu nombreux pour braver la grande chute de l'extrême… Dommage, avec une masse plus importante, la chute aurait été sensiblement plus… extrême ? 😜
Il est vrai, c'est haut.
C'est à peine si on voit la nacelle au sommet.
La Tour des Petits Fantômes ne faisait (malheureusement) pas partie des ERT's. En même temps, elle est tellement plus intense que moins de monde le ferait ce jour ; déjà que nous n'étions pas très nombreux pour le Donjon ! 😜

Nigloland en général

Bien que nous n'avions pas tout le parc à disposition en ce jour particulier, nous avons pu profiter de flâner rapidement sur quelques petites parties.
Bien que nous n'avons pas exploré tout Nigloland, le parc dispose d'un cadre très agréable où il fait bon d'y flâner.
Pour répondre à ma propre question « Pourquoi est-il si difficile d'enchaîner les roulis sur Air Meeting depuis 2020 ? », le directeur du parc, Rodolphe, m'a expliqué : « Le TÜV impose de ne pas dépasser un certain nombre de roulis par minute pour la sécurité. » Voilà comment faire perdre tout l'intérêt d'une attraction autant interactive pour chacun…
La pause du midi a permis de mettre le staff de la Pizza Factory en conditions pour l'ouverture au public avec autant de bouches de fans à nourrir ! 😂
La Descente en Schlitt', votre modèle de Wild Mouse Mack la plus confortable en Europe.

L'Hôtel des Pirates

Pour ceux qui venaient de loin (nous faisions partie de ces « ceux »), le parc leur a proposé de coucher à l'Hôtel des Pirates la veille du jour de découverte afin de ne pas se lever trop tôt et être ponctuel au rendez-vous fixé le vendredi matin. Une occasion alors de profiter des lieux et des personnes en partageant davantage notre passion du divertissement autour d'un bon apéritif et un bon dîner sous l'œil bienveillant de l'équipe hôtelière qui était aux petits soins avec nous !
La veille du vendredi 11, nous avons couché à l'Hôtel des Pirates pour être sûr de ne rien louper du programme.
Pour ceux qui pouvaient venir ce soir-là, l'hôtel a permis de nous rassembler histoire de faire un joli "before" avant la découverte de Krampus Expédition.
La chambre n'a pas changé depuis mon petit séjour que j'ai fait en 2015. Celle-ci est très spacieuse et loge jusqu'à 4 personnes confortablement.
C'est la fresque au mur qui différenciera les chambres entre elles.
Le cadeau de bienvenue aux invités de l'événement, dont notamment la carte de parrain d'un morceau de rail dans l'enveloppe.
La terrasse du restaurant est l'endroit le plus chilling de Nigloland ! Comment ne pas vouloir se poser à l'extérieur, avec une météo aussi resplendissante, à siroter votre cocktail préféré ?
Cet espace de détente en a retenu certains jusqu'à très très tard dans la nuit…! 😂
L'occasion de re-découvrir le restaurant de l'hôtel, qui propose en soirée un buffet gastronomique dont le choix est fort appréciable, et propose une formule petit-déjeuner toute aussi bonne, à volonté.

Les rencontres (et les retrouvailles)

Tout comme lors de la découverte d'Orochi au Parc du Bocasse, Nigloland a convié un certain nombres de fans pour venir tester leur nouveauté 2021. Que d'enthousiastes pour partager, chacun entre nous, d'excellents moments d'amusements et de rigolades.

Je dois probablement en oublier, mais évoquons Leo - TechMaker, Parcs Actus, Wonder Hook et Fabien, Niglofan89 pour les sympathiques nouvelles rencontres. Mentions également très particulières à Nicolas qui tient Nicoland et reproduit Nigloland en miniature, ainsi que Philippe, dit M. Huberstein, qui nous a retourné l'esprit jusqu'aux limites de la nuit…!

Et pour les retrouvailles, c'était évidemment un bonheur de retrouver ALEX Citation des Parcs, Thomas Parkfan, GFcoaster, Gérôme, Ludovic, le Lutécien, Lucas, Puissance Parcs, Coastertube, FirstDrop, et même mon petit Florian, où l'on partage nos folies depuis maintenant bien des années. Et un merci à EDBattraction pour nous avoir covoiturés !
Tout comme au Bocasse, le parc a convié pas mal de fans dont les têtes seront bien reconnues par la plupart des aficionados des montagnes russes !
C'est en covoiturage avec notre ami Étienne que nous nous dirigions la veille vers Nigloland ! 🚘
Nous avons également pu partager un bon dîner gastronomique avec Thomas au sein du restaurant de l'hôtel, sans oublier le reste de la troupe comme Le Lutécien, ou encore First Drop.
Mais quel surprise de retrouver quelques têtes connues dès notre arrivée ! 😍 L'occasion de trinquer tous ensemble pour les retrouvailles !
Un petit souvenir rapide à bord avec l'équipe de Leo - TechMaker.
Un véritable régal d'avoir pu retrouver mon petit Florian, la retrouvaille qui a bien fait plaisir !
La folie d'AmeWorld était également au programme de ce jour placé sous le signe de la bonne humeur !
Le selfie avec Nicoland était o-bli-ga-toire ! 😍 Nicolas n'est certainement pas n'importe quel fan, et nous allons en parler immédiatement !

Les rencontres : Nicoland

C'est l'une des rencontres marquantes du jour : nous tenons à mettre en avant Nicolas, un passionné qui partage sa passion d'une manière que peu de personnes peuvent se vanter de faire. Il reproduit, à échelle réduite, les parcs, et notamment leurs attractions les plus emblématiques. Son talent l'a mené à reconstituer le Futuroscope, et tout naturellement Nigloland. Et quand nous admirons ses réalisations, nous pourrions presque nous projeter en miniature là-dedans, tant elles sont fidèles ; un véritable délice visuel !

Pour rester dans le sujet principal, Krampus Expédition a bien été réalisé par Nicolas, et il lui tarde de pouvoir terminer le projet avec cette avant-première !
Nicoland a été convié par le parc pour y exposer ses belles créations miniatures ! 😍
Vous ne pourrez pas louper le véhicule de Nicolas quand il est dans les parages !
Alpina Blitz en modèle réduit. L'attraction est reconnaissable depuis nos yeux de géants !
Voilà un excellent point de vue sur la first drop que nous n'oserons pas encore faire avec notre drone. x)
La Descente en Schlitt en modèle réduit.
Nicoland dévoile également sa nouveauté 2021 avec Krampus Expédition en modèle miniature, en synchronisation avec Nigloland !
Nicolas assure avec un Krampus tout autant reconnaissable que le vrai !
Bon, il n'y a pas le chalet d'embarquement avec le reste, mais les yeux se rivent facilement sur la structure d'acier du Water Coaster. 😜
On a voulu comparer les modèles réduits avec les véritables modèles à l'échelle 1:1. Du coup, Nicolas a trouvé ça drôle d'exposer ses créations à côté des vrais ! 😜
Les vrais rails se mélangeraient presque avec ceux du modèle réduit !
Nous ne sommes pas prêts de revoir cette « exposition » particulière ! C'était amusant de pouvoir immortaliser de telles images !
Regardez les détails du Krampus !
Lorsque le « grand frère » salue le petit.
Et ainsi se termine l'exposition, il est temps de ranger les maquettes et libérer la route pour la circulation. 😜
En plus d'avoir un talent minutieux, Nicolas est d'une gentillesse hors-norme ; nous ne pouvions pas être plus ravis de partager cette belle journée avec ce passionné créatif ! Il n'y a pas à dire, nous vivons et partageons une belle passion !

Remerciements

Merci à toute l'équipe du parc et de l'hôtel d'avoir organisé ces journées réservées exclusivement à la communauté de fans ! Pour à peine les citer : Rodolphe, Philippe, Brandon, Frédérique, l'agence Wellcom, tous les opérateurs présents exprès pour nous, ainsi que les membres de l'hôtel. Pour notre part, c'était un « week-end » réussi, où il était très agréable de se rencontrer ou de se retrouver ! Bravo pour cette belle organisation qui nous a permis de créer de nouveaux souvenirs !
Nous aurions voulu que plus de personnes soient présentes sur cette photo-souvenir de groupe, mais celle-ci a été prise après les départs de ceux qui devaient rentrer plus tôt. Merci néanmoins aux « retardataires » pour avoir immortalisé ce moment !
Nous clôturons ce report avec cette photo prise la nuit de jeudi à vendredi. Une spéciale dédicace à Philippe (pas le directeur technique 😜), dit M. Huberstein, qui nous a tenu en éveil jusqu'à 4:30 cette nuit-là. Autant dire que le sommeil était court et le réveil, piquant !
Introduction Krampus Expédition Krampus Expédition : notre avis Voyagez à bord de Krampus Expédition Krampus Expédition : visite des backstages Les bonus : Noisette Express Les bonus : Alpina Blitz Les bonus : Le Donjon de l'Extrême Nigloland en général L'Hôtel des Pirates Les rencontres (et les retrouvailles) Les rencontres : Nicoland Remerciements
Previous post:
‹ Construction d'Orochi, la nouveauté 2021 du Parc du Bocasse
Next post:
Krampus Expédition - Nigloland ›

Comments

No comment posted.
Nous vous demandons de fournir une véritable adresse e-mail afin de pouvoir gérer votre propre commentaire ultérieurement.
Champ facultatif
About this theme park
Nigloland
France - Dolancourt - Grand Est
There are 7 operating roller coasters in this park.
Have you already rode them? Check and register your rides on Coasterr1dd3n.
About the author
Tony-Coasterrider
Fondateur
Rode 432 different roller coasters.
Do you think you can do better? Register your rides on Coasterr1dd3n and compare!