Mega City Report: Dubaï

Mega City Report: Dubaï

Posté par Tony-Coasterrider
Navigation article

Introduction

Les vacances d'été sont enfin arrivées. Peut-être êtes-vous déjà sur la route pour profiter de vous dorer au soleil, à la plage, ou dans les files d'attente des parcs qui sont désormais sur leur grande saison. Dans tous les cas, voilà de quoi bouquiner pour vous immerger un peu plus en vacances grâce à ce gros dossier qui raconte notre voyage à Dubaï, en mai.

Je voulais faire un dossier similaire lors de mon premier voyage à Londres l'année dernière mais par faute de temps, celui-ci n'a jamais pu voir le jour (surtout qu'on y retourne un peu plus souvent ces derniers temps). C'est ainsi que je me rattrape avec ce report spécial Dubaï, dont le séjour s'est passé en mai 2018, du 11 au 17.

Vous y retrouverez point par point nos ressentis (report oblige) mais aussi quelques conseils si jamais vous décidez prochainement de franchir le pas à visiter cette merveilleuse et grande ville des Émirats Arabes Unis.

Voyage, vol, organisation

À vrai dire, nous n'avons pas organisé grand chose pour aller à Dubaï. En novembre 2017, Carrefour Voyages affichait sur leur prospectus une offre de base plutôt intéressante à 499€ par personne, qui proposait l'hôtel + le vol en restant 4 jours et 3 nuits. Trouvant ça trop court, j'ai préféré rallongé le voyage en poussant à 7 jours et 6 nuits. L'augmentation de prix suite à cela a été quasiment perfectible (détails plus bas).
Les nuitées se passaient au Métropolitan Dubai, un hôtel 4 étoiles, qui est en fait quasiment le standard de base de la ville. La compagnie aérienne était Emirates, à bord de l'Airbus A380-800. Autant dire que ça vendait pas mal de rêves !
Airbus A380-800 d'Emirates, un sacré gros jouet.
Le voyage (sans les extra restauration/parcs/transport…) nous sera revenu à 598€ par personne. Autant dire qu'il s'agit d'un deal que l'on n'est pas prêt de retrouver de si tôt !

Suite à quelques soucis de la part de l'opérateur à l'approche du départ, la logistique du voyage a failli être compromise mais je tenais à remercier et féliciter toute l'équipe de Carrefour Voyages pour avoir géré tous les problèmes et nous mettre sur la compagnie promise par l'offre et de nous avoir un standing d'hôtel équivalent, si ce n'est mieux. Voilà pourquoi on a fini au Novotel.

Concernant le vol avec Emirates (et en A380), eh bien c'est au top. Le vol aller nous aura beaucoup marqué, avec un avion à moitié rempli et un flight crew ultra-serviable ! Un point unique qui fait super plaisir est le polaroid souvenir que l'on vous offre pendant le vol pendant que les hôtesses passent dans les rangs, ou comment immortaliser votre bonne humeur pendant le départ !
Vous savez où vous allez !
Et si le vol vous semble bien trop long, le catalogue de films proposés vous occupera du décollage à l'atterrissage avec les derniers blockbusters sortis. Vous pouvez vous enchaîner 3 gros films entièrement si vous aimez garder les yeux scotchés sur un écran.
Tous les sièges de la classe économique disposent d'un écran individuel accompagné d'une petite télécommande qui fait aussi manette de jeu.
Vous pourrez également utiliser un Wi-Fi fonctionnel en plein ciel mais limité à 20 Mo, données satellitaires obliges.

Météo et environnement

Ne prévoyez que des shorts ou des habits légers. Sauf si vous tombez dans la période, il est inutile de ramener votre parapluie : il ne pleut que 15 jours par an à Dubaï. Le reste, ce n'est que soleil aride !
Un semblant de désert…
Durant le mois de mai, vous atteindrez des pics de température jusqu'à 45°C. En journée, vous limiterez ainsi vos déplacements à pied à l'extérieur et préférerez prendre un taxi, louer une voiture ou vous balader dans des endroits couverts qui sont tous climatisés sans exception. Crème solaire, chapeau et lunettes de soleil sont de rigueur ! Sinon, restez dans la mer du Golfe persique.

Autrement, attendez le coucher de soleil à partir de 19h : la température sera (à peine) plus douce et la ville sera tout autant animée avec plus de gens qui sortent.

Attention : les tempêtes de sable sont assez fréquentes courant mai, comme nous l'avions subi pendant la moitié de notre séjour. Prévoyez éventuellement un masque dans ce genre de cas pour ne pas respirer trop de poussière si vous vous promenez dehors. Pour autant, la chaleur reste étouffante, et le soleil est toujours là, même si le ciel se fait un peu plus gris.
Si vous imaginiez les tempêtes de sable comme au cinéma avec un gros truc qui ensevelit tout sur son passage, retirez cette idée de la tête : ça ressemble juste à un gros brouillard quand on sort dehors.

Hébergement

Nous étions donc au Novotel Al Barsha (au lieu du Metropolitan Dubai suite aux erreurs du tour opérateur). Pour autant, ce n'était clairement pas un mauvais point : il s'agissait presque d'un gratte-ciel du haut de ses 25 étages, et le staff était impeccable, notamment avec ma #BreakfastTeam pleine d'énergie et de sourire !
Le Novotel Al Barsha est l'un des immeubles les plus grands du coin. Les proportions sont difficiles à distinguer avec une photo, mais avec ses 25 étages, il est très grand !
On ne pouvait pas se plaindre de la chambre qu'on avait : grande et spacieuse, le confort l'était assurément aussi.
Son emplacement à Al Barsha n'est pas mauvais : vous êtes à quelques minutes à pied de la station de métro Sharaf DG. Et si vous avez une voiture, vous pouvez prendre la route directement vers le Dubai Downtown, mais attention au péage à ce niveau ! Par contre, en direction du sud, vers Abou Dabi, vous ne serez pas inquiété-e et quitterez la ville en un rien de temps.

Le buffet du petit-déjeuner offrait un large panel de choix allant du saumon fumé à mes œufs favoris, en passant par du jambon, fromage, viennoiseries et aussi des spécialités locales. Un menu tellement complet qu'il nous permettait de faire abstraction du repas de midi tant nous mangions bien.
Scrambled eggs à la crème ! Une tuerie qui, à forte dose, vous permettra de tenir jusqu'au dîner !
Un choix très large et varié était proposé chaque matin. Bien que varié, au bout de 3 ou 4 matins, on sent qu'on mange la même chose…

Vie (locaux, service, prix de vie, sécurité…)

Dubaï est exemplaire sur la qualité de vie. La ville est d'une propreté incroyable des rues jusqu'aux toilettes publiques. Un point positif qui nous aura vraiment surpris tout au long du séjour, malgré la foule et la taille démesurée des choses.
De plus, les gens sont serviables, vous aident du mieux qu'ils peuvent, et avec un certain sourire.
My #BreakfastTeam that I won't never forget <3
Bien que dans de rares cas, vous pourrez parler français avec quelques locaux, la maîtrise de l'anglais est primordiale. Les indications sur la route, les informations sonores et visuelles dans les transports, etc, sont en arabe et en anglais en même temps. Tous les locaux, même les arabes sur place, savent échanger en anglais. Vous ne serez donc pas perdus avec quelques bases.

Les expatriés sont bien plus nombreux que les émiratis eux-mêmes. Les gens qui vivent et travaillent sur place sont majoritairement expatriés, et vous croiserez finalement assez peu de vrais dubaïotes, facilement reconnaissables avec leur tenue locale qu'est la tunique. Autrement, en tant que touriste, aucun souci de tenue n'est à déplorer.

Dubaï ne vous dépaysera pas tant que ça car les technologies et les installations sont modernes et la manière d'agir est assez occidentalisée. Vous serez tout autant en sécurité dans les lieux publics comme dans la rue : pas de problème de pickpockets, de vol, d'agression ou de harcèlement. Vous pouvez vous balader la nuit tranquillement, l'esprit serein. Le calme et l'apaisement explique le peu de présence de policiers.

En soit, vous ne serez pas dépaysé de la France si vous venez à Dubaï, qui est assez marginal des Émirats Arabes Unis. Par contre, si vous souhaitez plus profiter de la culture arabe traditionnel, il faudra viser le désert à l'extérieur de la ville, ou bien le vieux Dubaï, et ses traditionnels vieux souks.

Oh, évidemment : préférez mettre votre téléphone mode en avion sur place. Chez B&You pendant le séjour, les appels émis coûtaient 2.30€/min, les appels reçus étaient à 1€/min, les SMS envoyés coûtaient 30 cts, et attention : la data et les MMS étaient à 10,24€/Mo… Autant dire que ça calme ! 🤣 Mais pas de panique : vous resterez très souvent connecté-e grâce aux spots Wi-Fi allant de l'hôtel jusqu'aux malls, en passant par le métro ou les restaurants, et même dans les parcs d'attractions.

La devise locale est le Dirham (🇺🇸 AED/🇲🇫 DEA) et la carte Revolut prend en compte cette devise sans frais.

Le Las Vegas du moyen-orient

Gratte-ciels, centres commerciaux surdimensionnés, autoroutes à 8 voies… cette ville ne cessera jamais d'impressionner, notamment de part sa taille. Nous n'avons pas pu visiter l'intégralité de la ville en 6 jours. Toute en longueur, 35 à 40 km séparent les deux bouts. Pour combler un tel espace, il a fallu créer des centres commerciaux proportionnels, et autres hôtels et bureaux de taille délirante.
La vue de notre chambre portait sur la Sheikh Zayed Road et les buildings de la Dubai Internet City/Dubai Marina.
L'on m'avait raconté pendant le voyage que le but du développement de cette ville était de pouvoir permettre aux asiatiques de connaître un peu la population européenne avec des démesures américaines en voyageant moins loin. Pari réussi ! Il ne serait pas étonnant qu'un jour, Dubaï devienne la première destination internationale, pour un petit temps.

Se déplacer (métro, péages…)

Le métro est le moyen le plus économique de se déplacer à Dubaï. Il existe deux lignes dans cette ville (une rouge et une verte), la rouge étant la plus longue et celle qui dessert les endroits principaux.
Un ticket journée vous coûtera 20 AED (≈ 5€), mais oubliez cette idée : une fois que vous descendez à une station pour visiter un site, n'espérez pas y revenir dans l'heure voire même les deux heures qui suivent. Ce qui ne vous permet pas de faire toute la ligne en une journée.
La meilleure idée est de prendre la carte NOL Silver qui coûte 25 AED avec 19 AED préchargés. Voyager dans une seule zone de stations vous coûtera 3 AED, 5 AED quand vous voyagez dans une zone à une autre. Pour 3 zones, il vous en coûtera 7,5 AED.
Une balance minimum de 5 AED est cependant nécessaire pour voyager. Comme la Oyster Card à Londres, il faut valider à l'entrée et à la sortie, et pouvez recharger des montants personnalisés sur la carte pour voyager plus. Si vous désirez être flexible et moins dépendant-e du transport public, vous pourrez louer facilement une voiture, histoire d'aller plus simplement à Motiongate ou même Abou Dabi. Nous avons choisi l'agence Dollar pour ces vacances et vous la conseillons les yeux fermés.
Techniquement, un permis international est obligatoire pour conduire sur le territoire, et une telle demande en France prend jusqu'à 11 semaines (😒)… Ceci dit, disposant d'un permis allemand et un passeport français, et ayant contacté au préalable l'agence avant le départ, je n'ai pas eu besoin de permis international pour conduire là-bas. Voyez tout de même avec l'agence avant de partir si le document est réellement nécessaire pour la location et la conduite avant de foncer tête baissée.

Si vous comptez traverser Dubaï via la Sheikh Zayed Road, attention aux péages (Salik Toll Road). À chaque passage, ils vous en coûtera 5.05 AED (soit 1€ et des poussières), mais ne croyez pas que vous y passerez régulièrement 😜 Ils sont contournables en passant par les routes intérieures mais il y aura plus de feux rouges.
Ceci dit, ayant cherché à les éviter, je me suis tout de même retrouvé à les traverser car je ratais les échangeurs qui se trouvaient 2 à 3 km avant. Il vous faudra être très vigilant-e si vous voulez prendre une sortie sur les autoroutes à 8 voies de Dubaï car elles se mélangent assez facilement. Le temps que vous apercevez la sortie parce que vous étiez trop sur les voies de gauche, c'est trop tard. Mettez alors un marqueur sur votre GPS histoire pour être sûr-e de votre coup ☺️ Oh, préparez un GPS offline (appareil dédié ou téléphone) pour être sûr de ne pas être déboussolé-e.
Attention aux excès de vitesse : les contrôles automatiques se font tous les 300 mètres environ, donc soyez prudent-es si vous avez le pied lourd - ça peut flasher très facilement avec des radars aussi fréquents et proches !
Concernant l'essence, c'est un plaisir d'y faire un plein : le litre de 98 nous a coûté 2.37 AED. Soit ≈ 0.56€ le litre. Imaginez le reste… Et vous n'avez pas à descendre de votre voiture : des employés sont présents sur chaque pompe pour vous rendre service (et vous laver le pare-brise si nécessaire). À votre service !

Oh, petite note pour les feux rouges aussi : soyez au taquet lorsque le feu passe au vert. Vous serez très vite klaxonné-e dans la seconde si vous ne bougez pas ! 😋

Si jamais vous sortiez très tard, et que vous n'aviez pas de voiture et plus de métro, il reste heureusement les taxis qui seront très heureux de vous accueillir à leur bord, où leur tarif est plutôt raisonnable tant qu'ils ne cherchent pas à prolonger l'itinéraire.

Fait amusant : la plupart des voitures que vous verrez en circulation sont de couleurs blanches 😋

Restauration

Comme évoqué plus haut, la vie est tellement occidentalisée (et américanisée) que vous ne pourrez pas mourir de faim si vous êtes habitués aux fast-food. Les menus sont, de plus, plus variés que chez nous et proposent des plats bien plus exotiques (crevettes frites chez KFC par exemple). Après, étant proches de la mer, vous trouverez pas mal de restaurants proposant des fruits de mer, ce qui permet de prendre un peu de répit parmi des choix de fritures globalement présents.
Dans les centres commerciaux et la Marina, vous aurez un choix large et varié de plats assez « communs », tandis que si vous souhaitez manger plus traditionnel et local, se balader dans le Vieux Dubaï paraît être une meilleure idée.
Mention spéciale à Mr. Crab qui vous propose de véritables crabes à un prix plus que raisonnable, cuisinés dans une sauce délicieusement raffinée !
Et vous mangez le tout bien évidemment avec les doigts ! 😜 Mais pas de panique : le restaurant met à disposition des gants en plastiques fins pour vous éviter de vous salir les vêtements.

Se baigner

Peut-être pas obligatoire à faire, mais tout de même apaisant, faites un plongeon dans la mer du Golfe Persique : la température du pays étant tellement élevée que se baigner est un réel plaisir avec une eau aux alentours des 30°C ! De plus, celle-ci est claire est la foule n'est pas un problème !
Nous pouvons apercevoir le centre ville de Dubaï en arrière-plan, où la Burj Khalifa nous fait coucou.
L'eau est d'un bleu et d'une clarté que je n'ai jamais pu voir auparavant.
Vigilance : marcher pieds nus sur le sable blanc n'est pas une bonne idée et vous vous brûlerez vite les pieds, donc prévoyez de quoi les protéger. Par contre, ce n'est pas bien grave si vous oubliez les serviettes : le séchage naturel fonctionnera très bien ! 😄
Attention également à bien viser les plages publiques. Nous avions fait un unique tour à Kite Beach, accessible grâce à la navette gratuite qui partait de notre hôtel.

À faire : les « Malls »

Dans les attractions phares de Dubaï, vous trouverez les « Malls » autrement dits, les centres commerciaux. Parmi ceux qu'on a visité, vous y trouvez le plus grand du monde : le Dubai Mall, qui abrite non seulement le deuxième plus grand aquarium du monde, mais aussi un zoo, une zone de loisirs comprenant 3 parcs d'attractions dont une maze hantée, et un cinéma, rien que ça. Et j'y exclus tout ce qui est Dubai Fountains ou la Burj Khalifa accessibles à quelques pas depuis ce centre (détails plus bas).
Ne voyez pas le Dubai Mall comme un centre commercial, mais plutôt comme un très très gros parc d'activités indoor où vous retrouverez même cette grande patinoire, ornementée d'un écran aux dimensions monumentales 😂
Sinon, il y a le deuxième plus grand aquarium du monde, sans oublier le plus grand écran OLED au monde juste au-dessus… Dubaï, la ville du « plus » ! 🤣
Si jamais le Dubai Mall vous était bien trop grand, vous pouvez toujours vous rabattre sur Mall of the Emirates, « à peine » plus petit mais tout aussi démentiel, qui comprend le célèbre Ski Dubai indoor, au cas où il vous prend l'envie de faire du ski dans un pays où il fait 40°C de moyenne. 🤣
Visiter un mall à Dubaï, c'est presque à ne pas en voir le bout.
Pour vous donner une idée de la superficie de ces malls, cumulez la grandeur d'Aéroville + Val d'Europe + éventuellement Westfield London, sur deux à trois étages.

Les principaux malls restent facilement accessibles via la ligne de métro rouge et aux stations dédiées.

À faire : Burj Khalifa (At The Top SKY)

Burj Khalifa : At The Top SKY — 13 mai 2018

À voir plus qu'à faire : VR Park

VR Park (Dubai Mall) — 13 mai 2018

À faire : Dubai Marina

Pas très souvent mise en avant mais pourtant immanquable, la Dubai Marina est un port de plaisance moderne, et certainement le plus grand du monde. Bien que l'intérêt de s'y rendre est de louer un super-yacht, sa promenade sur la Marina Walk en vaut le détour : une belle ambiance y règne et vous vous promenez au pied des nombreux gratte-ciels du quartier. Mais attention, le canal s'étend sur 3 à 4 km vu du ciel : comptez donc minimum entre 7 et 10 km pour probablement tout faire à pied…
La Dubai Marina est un très beau quartier à visiter, entre gratte-ciels et yachts.
Si vous avez un peu (trop) d'argent à liquider, louez un yacht pour 4000 AED de l'heure !
Vous pourrez même y boire un verre ou manger dans les multiples restaurants (touristiques) sur place (les employés promoteurs vous arracheront au possible pour consommer). Idéale en soirée quand la température est moins élevée, prévoyez une grande amplitude horaire si vous désirez tout voir de la marina. Vous trouverez dans le coin aussi, le Dubai Marina Mall, qui est de taille plus correcte que ceux évoqués plus haut, parfait pour éventuellement faire une pause. Une ligne de tram est également présente et fait le tour de la marina si vous souhaitez accélérer le pas.
Le Marina Mall était le plus petit des malls qu'on a visité. Et il nous en manque certainement un gros tas ! On remarquera une propreté exemplaire dans tous les lieux publics.

À voir : Burj Al Arab

Si le nom ne vous dit pas grand chose, vous reconnaîtrez, en revanche, beaucoup sa forme. Il s'agit de l'hôtel voilier très connu qu'on peut reconnaître sur quasiment toutes les brochures de voyage, ou sur la pochette « Ocean Eyes » d'Owl City (Fireflies).
Doté de 7 étoiles, cet établissement ne comporte que des suites dont le montant par nuit s'élève au minimum à 4 chiffres… Construit sur sa petite île privée, il ne vous sera pas possible d'aller dedans sans réservation ni tenue correcte exigée. En revanche, vous pourrez profiter de vous baigner pas trop loin de l'hôtel sur la plage publique de Jumeira, où il sera plus agréable d'avoir le bâtiment en arrière-plan pour quelques selfies dans l'eau.
L'hôtel Burj Al Arab s'admire depuis l'extérieur, pour le plaisir des yeux. À moins d'arriver à obtenir une visite des lieux (ou d'avoir réservé une chambre), vous ne pourrez pas y accéder comme ça.

À faire : The Dubai Fountain

Situé au pied de la Burj Khalifa (et accessible depuis le Dubai Mall), The Dubai Fountain vous rappellera World of Colors de Disneyland ou même Aquanura d'Efteling. Conçu par la même société WET Design, il s'agit du plus grand spectacle de fontaines orchestrées au monde, devant Fountains of Bellagio de Las Vegas. Le show dispose jusqu'à 40 soundtracks différentes (chaque représentation diffusant une musique) allant des musiques traditionnelles arabes jusqu'à Whitney Houston, en passant même par de l'Édith Piaf. À partir de 18h, un spectacle est lancé toutes les 30 minutes, et si vous disposez d'un billet « At The Top SKY », vous pourrez même regarder le show sur un endroit dédié sur l'eau, plus près des fontaines, et vous faire un peu aspergé-e par les chorégraphies ! Une expérience qu'on a vécu, qu'on a fortement apprécié et qu'on est très loin d'oublier. Vous aurez vite fait de rester sur place pour assister à chaque show jusqu'à la fin de soirée. Im-man-qua-ble !
C'est assez spectaculaire et la puissance des jets est impressionnante ! Le petit reproche qu'on pourrait leur faire, c'est de ne pas avoir utilisé des lumières multicolores. Ça aurait doublé l'effet « waouh » de ce beau spectacle !
Profitez du show avec la soundtrack de Whitney Houston, I Will Always Love You, vu depuis la plate-forme sur l'eau. Ou comment être plus proche des fontaines et éventuellement se faire agréablement éclabousser.
Le seul petit reproche qu'on pourrait faire, c'est de n'avoir utilisé que des lumières blanches… Un jeu de lumières multicolore comme à Efteling aurait été la cerise sur le gâteau !

Plus rarement, il existe un night show sur la Burj Khalifa aussi. Moins mis en avant, il s'agit d'un jeu de lumières sur toutes les surfaces de la tour diffusé probablement toutes les heures avec une musique plus ou moins entraînante. Impossible de le rater pendant que vous attendez entre deux représentations des fontaines, ce qui peut vous faire deux shows pour le prix d'un.

J'ai oublié de préciser que tous ces divertissements sont gratuits !

Ferrari World Abu Dhabi

Ferrari World Abu Dhabi — 14 mai 2018

motiongate Dubai

motiongate Dubai — 15 mai 2018

Ramadan

Surveillez bien le calendrier du ramadan : si vous venez durant l'événement, il vous sera interdit de manger et boire dans les lieux publics. Par contre, pour ce qui des activités et attractions, c'est peut-être le moment d'en profiter : il y aura encore moins de monde qu'en temps normal.

Ce qu'on a loupé/à voir plus tard

Tout ce que j'ai évoqué plus haut, étaient les activités qu'on a pu caser durant notre courte présence à Dubaï. Pour autant, nous voulions ajouter plus de choses si l'on disposait de plus de temps.
  • Palm Jumeirah (Hôtel Atlantis + Aquaventure) : la célèbre île artificielle en forme de palmier contient l'emblématique hôtel Atlantis, mais aussi le célèbre parc aquatique Aquaventure, où vous prenez un toboggan qui passe à travers un bassin de requins ou dans un aquarium. Plutôt étendue, il vous faudra être véhiculé-e pour vous balader sur le max de surface possible. Donc prévoir une bonne journée. Autrement, je vise un Airbnb pour la prochaine fois sur cette île…
  • Wild Wadi Waterpark : nous l'avons aperçu en passant à côté du Burj Al Arab, Wild Wadi est un autre parc aquatique avec plusieurs toboggans assez fous de taille avec une superficie plutôt conséquente. Si vous aimez ce genre d'activité, inclure ce water park ne serait pas une si mauvaise idée.
  • Ski Dubai : on est juste passé devant, on n'est pas rentré voir à l'intérieur. Pour le premier prix d'environ 60€, vous pourrez profiter d'une bonne session de ski et vous vanter de l'avoir fait dans un pays où vous étouffez quand vous sortez d'un mall. À prévoir entre potes qui ont les os solides !
  • Bollywood/Legoland : je n'avais prévu que motiongate pour ce voyage mais étais au courant de la présence des autres complexes du resort. Pour les plus gros fans de parcs qui veulent profiter un max de temps dans le coin, vous pouvez faire Legoland et son water park ainsi que le seul parc thématisé sur Bollywood au monde.
  • Cruise Dinner : un petit dîner sur l'eau de la Marina, entre gratte-ciels. Pour un moment de détente et dégustation.
  • IMG Worlds of Adventure : park fans ou Coasterriders oblige, compléter le tour des parcs avec IMG aurait été sympa. Ça n'aurait été par contre qu'un +3 de ce que j'ai aperçu, mais peut-être qu'il peut abriter d'autres types d'attractions sympathiques. Au pire, ce sera un ERT sur un blue fire thématisé sur les dinosaures.
  • Vieux-Dubaï : un peu à l'opposé d'où on était, ça aurait été l'occasion parfaite de plonger davantage dans la culture arabe et visiter les traditionnels souks qui font le pays.
  • Désert : on rate probablement une grande attraction, mais il a été impossible de caser une balade dans le désert, que ce soit dans un 4x4 ou à dos de chameau.
  • Mosquée Abou Dabi : pas loin de Ferrari World Abu Dhabi, on regrette presque de ne pas avoir quitté le parc plus tôt pour profiter de l'une des plus grandes mosquées du monde, où la visite est gratuite.
  • Yas Waterworld : dans le complexe de Ferrari World, il existe le Yas Waterworld, un (autre) gros parc aquatique qui possède un Vekoma suspended où vous pouvez shooter des gens avec de l'eau. Un tel programme imposerait peut-être de rester sur place sur Abou Dabi.
  • Miracle Gardens : un peu plus dans la banlieue, se trouve un jardin de fleurs qu'est le Miracle Gardens. Pas ouvert toute l'année, il faut tomber sur la bonne période de l'année pour profiter de ce Flowers Land, à l'instar d'un Legoland, mais avec des fleurs.
  • Dragon Mart ? : le guide à l'arrivée nous l'avait conseillé, et nous avait vendu ça comme un mall mais asiatique. Il semblerait qu'on ait plus affaire à un souk (énorme) chinois plus utile aux résidents qu'aux touristes. Localisé dans la banlieue de Dubaï, il faut être véhiculé ou respecter des horaires de bus/navettes depuis les hôtels, ce qui explique notre absence avec l'emploi du temps qu'on avait déjà.
  • Musée The Frame : on ne l'a aperçu que le dernier jour lors de notre trajet vers l'aéroport, mais ce « cadre » debout en quasi plein désert attise notre curiosité.
C'est pourquoi prévoir 3 semaines à Dubaï parait être une bonne durée.

Galerie des médias

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
À propos de l'auteur
Tony-Coasterrider
Fondateur
Comptabilise 342 montagnes russes différentes à son actif.
Pensez-vous faire mieux ? Enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n et comparez !