Walt Disney World - Epcot (11/02/2020)

Walt Disney World - Epcot (11/02/2020)

 • 10
Quatrième journée de re-découverte de Disney World : EPCOT. C'était le parc que j'aimais visiter en 2013 de part sa paisibilité, mais aussi ses quelques attractions sympathiques comme Test Track ou Mission: Space. Pas de bol, le premier est en réhabilitation pour mon retour, et c'était pourtant bien le ride que j'aimais faire et refaire.

À ce niveau des vacances, c'est ma journée préférée avec la première au Magic Kingdom : l'expérience de visite était nettement en hausse grâce à des temps d'attente plutôt faibles et moins de personnes pour nous gêner dans les allées, sans oublier de retrouver le plaisir de visiter ce parc reposant.
Déception quand même : la transformation du parc vers le nouvel EPCOT. Le charme et l'atmosphère que j'avais connus à la première visite se perdent peu à peu avec ce qui est prévu dans le futur. De plus, beaucoup de zones sont en travaux et les palissades sont partout…

J'ai encore beaucoup de choses à raconter mais ces détails viendront plus tard. Pour résumer l'essentiel quand même : la journée était tout de même bien bonne ! 🙂
  • La photo obligatoire de chaque visite d'EPCOT.
    La photo obligatoire de chaque visite d'EPCOT.
  • Soarin' est passé à Around the World depuis ma dernière visite, qui était Over California. C'est mieux qu'avant, mais ce n'est pas folichon.
    Soarin' est passé à Around the World depuis ma dernière visite, qui était Over California. C'est mieux qu'avant, mais ce n'est pas folichon.
  • Un bonheur de pouvoir retrouver Mission: Space ! Et Orange, évidemment, pour une mission plus intense !
    Un bonheur de pouvoir retrouver Mission: Space ! Et Orange, évidemment, pour une mission plus intense !
  • J'aimerais vraiment voir ce que donne cette centrifugeuse en fonctionnement en ayant un point de vue depuis le centre ou l'extérieur.
    J'aimerais vraiment voir ce que donne cette centrifugeuse en fonctionnement en ayant un point de vue depuis le centre ou l'extérieur.
  • Pavillon norvégien en 2013, La Reine des Neiges en 2020. Une transformation impressionnante de ce qu'il y avait auparavant, et c'est tout de même plus vivant et moins sombre qu'avant.
    Pavillon norvégien en 2013, La Reine des Neiges en 2020. Une transformation impressionnante de ce qu'il y avait auparavant, et c'est tout de même plus vivant et moins sombre qu'avant.

10 commentaires